Les courses

Rallye Automobile Monte-Carlo

Le « Rallye Automobile Monte-Carlo » est le plus ancien Rallye au monde, avec une 1ère édition datant de 1911. Il s’agit d’un des évènements automobiles les plus célèbres. Historiquement, les concurrents partaient de villes aux quatre coins de l’Europe et se rassemblaient sur des routes aux conditions difficiles et exigeantes pour arriver et fêter la victoire en un lieu unique, Monte-Carlo.

L’épreuve, dont la 73e édition s’est déroulée en janvier dernier, se déploie sur les Alpes Maritimes, en Principauté de Monaco, en Ardèche et dans la Drôme.

Depuis ses débuts, le Rallye a toujours été « celui qu’il fallait gagner » pour les constructeurs et pilotes. Le ‘Rallye Automobile Monte-Carlo’ est une manche du Championnat du Monde des Rallyes (World Rally Championship) depuis sa création en 1973, sauf entre 2009 et 2011 où il fut partie prenante de l’Intercontinental Rally Challenge.

 

Rallye Monte-Carlo Historique

Depuis sa brillante 1ère édition en 1998, la popularité du ‘Rallye Monte-Carlo Historique’ n’a jamais faibli, avec un nombre moyen minimum de 300 véhicules au départ. Pour sa 18e édition en 2015, le Comité d’Organisation de l’ACM a célébré le 60e anniversaire de la victoire de la Sunbeam Talbot Mk III de Per Malling et Gunnar Fadum, en 1955. L’évènement est ouvert aux véhicules qui ont participé aux Rallyes Automobiles Monte-Carlo entre 1955 et 1980.

 

Rallye Monte-Carlo des Energies Nouvelles & Rallye Monte-Carlo ZENN (Zero Emission – No Noise)

Cet évènement s’est développé au cours de ses vingt dernières années pour devenir aujourd’hui le plus réputé du calendrier des rallyes des Energies Alternatives, avec un nombre de 198 participants pour l’édition 2015 venus de 14 pays différents, représentant 26 marques automobiles différentes.

Le parcours s’articule autour de quatre villes de départ (Annecy Le Vieux, Clermont-Ferrand, Lugano et Montauban) et deux villes étapes (Gap et Monte-Carlo). L’évènement comprend deux épreuves distinctes : le Rallye des Energies Nouvelles, pour les véhicules à énergie électrique, hybride et alternative ; et le Rallye ‘ZENN – Zero Emission-No Noise’ pour les véhicules complètement électriques. Les deux épreuves comptent pour la coupe des Energies Alternatives de la FIA, Constructeurs et Pilotes.

 

Monaco ePrix’

L’organisation de cette nouvelle épreuve en principauté  scelle l’engagement de l’Automobile Club de Monaco dans le secteur des Energies Nouvelles et du Développement Durable. L’ACM a créé tout spécialement une version plus courte du circuit du Grand Prix pour la Formule E, incorporant la ligne d’arrivée/départ, le nouveau virage à droite de Sainte-Dévote, le boulevard Kennedy, la Chicane, le quai des Etats unis, la zone de la Piscine et le célèbre virage de la Rascasse, puis le boulevard Albert 1er.

La Formule E est un nouveau championnat de la FIA, Pilotes et Equipes, créé pour valoriser les innovations de l’énergie électrique dans l’environnement de la course automobile. Cette nouvelle discipline est destinée à une génération de passionnés du sport automobile. Son but est de dynamiser le marché des véhicules électriques et de convaincre de ses potentialités. Dix équipes, avec chacune deux pilotes, s’élanceront  le 9 mai prochain au volant de monoplaces électriques pouvant dépasser les 225 km/h.

 

Grand Prix de Monaco Historique

Créé à l’occasion de la commémoration des 700 Ans de la Dynastie des Princes de Monaco, le Grand Prix de Monaco Historique est devenu l’évènement marquant du calendrier de sport automobile historique pour les passionnés, concurrents, spectateurs et amateurs de courses historiques de par le monde. Depuis sa création en 1997, ce rendez-vous, qui a lieu tous les deux ans, se déroule deux semaines avant le Grand Prix de Monaco de Formule 1. Pendant deux jours et demi, la Principauté de Monaco se transforme en un véritable temple de la monoplace à travers son histoire.

 

Grand Prix de Monaco de Formule 1

Le ‘Grand Prix de Monaco F1’ est considéré comme l’une des plus prestigieuses courses automobiles au monde, tout aussi reconnu que les 500 miles d’Indianapolis que les 24 Heures du Mans ou que le Rallye Monte-Carlo, ” le Monté ”.

Depuis sa création en 1929, pilotes et équipes ont toujours savouré le défi de conduire sur un circuit étroit dans les rues de la Principauté de Monaco, avec ses nombreux changements de relief, ses virages serrés et son célèbre tunnel. Il s’agit certainement d’un des circuits les plus exigeants du calendrier du Championnat du Monde de Formule 1, celui que les pilotes et équipes veulent gagner !

Le programme de la course est inhabituel, les 2 premières séances d’essais se déroulent en effet le jeudi et le circuit est ouvert au public le vendredi après-midi et chaque soir. Le Grand Prix de Monaco attire un total de 200 000 passionnés pendant le week-end. Il est considéré par les fans comme l’un des moments les plus grisants du calendrier sportif international de Formule Un.

 

 

Maintenir et développer l’ensemble de ces épreuves suppose un travail constant pour améliorer, parfois modifier « l’existant ».

Ainsi, après de substantielles modifications, comme la nouvelle zone des stands, la Chicane Port, le tracé continue à faire l’objet d’études en vue de renforcer la sécurité du circuit et la fiabilité de la course.

Pour conclure, ces 125 années d’histoire ont été construites sur des échecs et sur des réussites, mais aussi et surtout par le dévouement des dizaines de milliers de bénévoles qui se sont succédé depuis l’origine et qui se sont toujours rassemblés sur l’idée que l’amitié, l’esprit de groupe, le don de soi-même, le service de l’Automobile Club, du sport, de la compétition, et pourquoi pas du risque, étaient aussi une jolie part du sel de la vie.

L’avenir ne pourra s’inscrire que dans la volonté farouche de toujours progresser en étant persuadé que rien n’est définitivement acquis. C’est à ce prix que nos épreuves pourront se perpétuer.