18e
Rallye Monte-Carlo Historique

28 janvier - 04 février 2015

Un parcours très sélectif !

Publié le 29 juillet 2014

Plus que la commémoration du  60e anniversaire de la victoire de la Sunbeam Talbot Mk III de Per Malling et Gunnar
Fadum, équipage victorieux en 1955, la 18e édition du Rallye Monte-Carlo Historique devrait permettre aux nombreux participants venus du monde entier d’apprécier une épreuve reformatée, telle que souhaitée par nombre de concurrents et par le Comité d’Organisation de l’Automobile Club de Monaco.
 

Les premiers changements – dans le but de donner à toutes les voitures engagées la possibilité de figurer honorablement au classement – concernent les moyennes à respecter. Pour cela, une double décision a été prise pour cette édition 2015. Il y aura trois moyennes, très sensiblement différentes les unes des autres à savoir : basse, intermédiaire et haute. Par ailleurs, le Comité de Sélection déterminera quelles seront les voitures acceptées en moyenne basse et intermédiaire pour ceux qui en auront fait la demande. Ces trois moyennes seront conservées tout au long de l’épreuve. Rappelons que cette année encore, l’épreuve est ouverte aux voitures ayant participé aux éditions des Rallyes Automobiles Monte-Carlo entre 1955 et 1980.

Le coup d’envoi du 18e Rallye Monte-Carlo Historique sera donné le mercredi 28 janvier 2015, avecau programme les contrôles administratifs et techniques dans les cinq villes de départ désignées. Le soir même, ce sont les équipages de Glasgow qui seront les premiers à ouvrir le bal des différents Parcours de Concentration. Suivront le jeudi 29 janvier, ceux partant de Copenhague, et enfin, le vendredi 30 janvier, fermeront la marche ceux s’élançant de Turin, Barcelone et Reims. Après avoir parcouru entre 788 et 2263 kilomètres à travers toute l’Europe, les concurrents se retrouveront à Saint-André-les-Alpes, samedi 31 janvier, pour disputer dans la foulée et en guise de prologue, une toute première zone de régularité (ZR) « Saint-Jean-la-Rivière – Levens » via le village de Duranus. Direction ensuite vers la Principauté, pour une première nuit de repos, après une longue et fatigante concentration.

Dès le lendemain, dimanche 1er février, début de l’Etape de Classement avec d’entrée « Pont de Clans – Tournefort – Massoins – Villars/Var » et ses vallons souvent glacés et difficiles à négocier. Digne-les-Bains accueillera ensuite, place du Général de Gaulle, un contrôle de passage très attendu par les passionnés. Direction ensuite « Selonnet – Turriers » pour une première classique par le Col des Garcinets. Haut lieu du Sport Automobile en Dauphiné, la Gare de Clelles-Mens fera à la mi-journée office de trait d’union entre Préalpes du sud et Vercors, avant que les concurrents n’enchaînent avec « Chichilianne – Col de Menée – Les Nonières » et « La Cime du Mas – Col de Carri – Col de l’Echarasson – Saint-Jean-en-Royans ». La dernière halte de la journée s’effectuera à la base nautique de Saint-Nazaire-en-Royans pour un ultime contrôle de passage avant de rejoindre en soirée le Champ de Mars de la ville étape Valence. 

Lundi 2 février débutera la première partie de l’Etape Commune avec un copieux menu ardéchois. Ainsi, avec ses 60 kilomètres qui font d’elle la zone de régularité la plus longue de cette édition 2015,« Saint-Pierreville – Saint-Etienne-de-Serres – Saint-Julien-du-Gua – Col de la Fayolle – Col de 4 Vios – Mézilhac – Le Cheylard » devrait être un arbitre. Il en est de même pour « Burzet – Sagnes et Goudoulet – Lachamp-Raphaël – Saint-Martial ». La pause de la mi-journée s’effectuera place du marché à Saint-Agrève où une dégustation de produits régionaux sera organisée pour les concurrents, avant qu’ils n’enchaînent avec deux ZR bien connues, « Col du Faux – Col du Buisson – Labatie d’Andaure », inédite dans ce sens et  « Lamastre – Gilhoc-sur-Ormèze – Baratier – Plats », rallongée, revue et corrigée pour cette édition 2015. Retour ensuite à Valence, précédé d’une halte à Tournon-sur-Rhône où de nombreuses festivités sont d’ores et déjà programmées quai Farconnet.

La deuxième partie de l’Etape Commune débutera, mardi 3 février à l’aube, par deux morceaux de légende de la Drôme provençale, « Saint-Nazaire-le-Désert – Col des Roustands – La Motte Chalancon » et « Verclause – Col du Reychasset – Laborel – Col Saint-Jean – Eygalayes ». Pas de répit pour les concurrents qui, après un long routier de plus de 150 kilomètres à travers la Drôme, les Alpes de Haute-Provence et les Alpes-Maritimes s’élanceront à la mi-journée dans la grande classique de «  Puget-Théniers – Col Saint-Raphaël – Toudon – Tourette-du-Château ». L’ultime contrôle horaire avant l’entrée en parc fermé à Monaco s’opérera Place Neuve à la Turbie en tout début d’après-midi.

L’Etape Finale enfin, aura lieu dans la nuit de mardi 3 au mercredi 4 février. Pour en terminer, deux chronos qui ont fait les grandes heures de l’évènement : « Lucéram – Col de la Cabanette – Col Saint-Roch – Loda – Lantosque » et « La Bollène-Vésubie – Col de Turini – Moulinet – Col Saint-Jean – Col de Castillon – Sospel ». Les premiers concurrents seront de retour sur le Port Hercule de Monaco au petit matin.

La Soirée de Gala de Remise des Prix enfin, se déroulera le mercredi 4 février au soir, dans la Salle des Etoiles du Monte-Carlo Sporting Club. (Tenue de soirée ou habit sombre exigés).

 

RMCH2015_web