85e
Rallye Monte-Carlo

16 - 22 janvier 2017

Neuville retardé, Ogier en tête !

Publié le 21 janvier 2017

Suite à l’incident de course de Thierry Neuville (Hyundai) dans l’ES 13 qui lui coûte plus de 30 minutes, le français Sébastien Ogier (Ford) prend les commandes du Rallye Monte-Carlo.

Séb, tout peut changer si rapidement sur ce rallye. Thierry Neuville s’est arrêté et vous prenez la tête. Comment vous sentez-vous ? 

SO: Je me sens super bien. Il y a un mois nous avons entamé un nouveau projet avec M-Sport, mais nous n’avions pas beaucoup de temps pour le préparer. Nous savions que ce serait difficile et que ce serait un gros challenge, mais j’ai immédiatement vu le potentiel que ça représentait et maintenant, c’est super d’être en tête du Monte Carlo, il ne reste que quatre spéciales. Le dernier jour sera sans doute très très long. Il faut finir le travail. Ce serait extraordinaire de commencer la saison avec une victoire.

Cela fait cinq ans que M-Sport n’a plus gagné, ressentez-vous une pression particulière ? 

SO: J’essaie de ne pas trop y penser – au moins il y a un autre gars de l’équipe juste derrière moi, ce serait tellement dommage si l’un de nous ne finissait pas ce rallye. Nous avons vu ce qu’il s’est passé jusqu’à maintenant, il y a eu beaucoup d’erreurs et des conditions très piégeuses, et ce sera pareil demain, avec peut-être même de la neige sur le Turini.

C’est très excitant pour vous… 

SO: Oui c’est sûr. On a pris beaucoup de plaisir à piloter la nouvelle voiture ce week-end – le challenge est vraiment de taille. Je me répète mais, s’il vous plait, restez dans des zones publiques [pour les spectateurs] – on va encore plus vite qu’avant. Même s’il s’agit d’une nouvelle voiture, et que beaucoup de détails peuvent encore être améliorés, j’ai tout de même beaucoup apprécié piloter cette voiture.

 

Ott Tanak (Ford) est deuxième à 47” et Jari-Matti Latvala (Toyota), troisième à 2’20”.

A noter la belle journée d’Elfyn Evans (Ford) qui remporte les ES 10, 12 et 13.