85e
Rallye Monte-Carlo

16 - 22 janvier 2017

Un fauteuil pour 3 !

Publié le 20 janvier 2017

Retrouvez les impressions des trois pilotes en lutte pour la victoire, à l’issue de la 2ème journée du Rallye Monte-Carlo.

Thierry très bon départ ? 

TN : Je dois dire que c’est une chouette sensation et je ne m’y attendais pas. Tout est nouveau avec plein de changements avec les pilotes et les équipes. On s’attendait à ce que ce soit intéressant mais autant que ça on n’imaginait pas. Je me suis tout de suite senti à l’aise avec la voiture même dans les conditions piégeuses. Les ouvreurs ont vraiment fait un bon boulot et on a pu prendre la tête. Séb a tout comme nous fait une erreur mais ça a été vraiment des conditions traîtresses et c’était facile de faire des erreurs.

Etes-vous sûr de pouvoir garder l’avantage ? 

TN : Confiant, je ne dirais pas, plutôt plus à l’aise. Je me suis senti bien en conduite et on a eu de bons retours et tout s’est bien passé en fait. J’ai une avance de 45 secondes ce qui est beaucoup mais tant que ça en fait pour ce rallye quand on pense que demain le choix de pneus peut être différent ; ça peut faire la différence demain. Ça va être une dure bataille demain et on verra bien qui aura la main demain soir.

Séb à quel point c’était dur ce matin ? 

SO : En l’instant présent, je me sens bien sur le podium. Ca a été une très dure journée et les conditions étaient juste horribles : c’était super glissant et ça n’a pas été facile d’évaluer l’adhérence aujourd’hui. Je n’étais pas à l’aise dans la voiture et j’ai fait une erreur stupide en perdant 40 secondes dans le fossé. La journée a commencé avec une sensation différente : la voiture n’était pas bien équilibrée et on a donc attendu le parc d’assistance. On a fait des changements mais je n’en ai pas été complètement satisfait. C’est un peu trop tôt pour se sentir parfaitement en confiance avec la voiture. Je me sens mieux, les résultats suivent et je suis de plus en plus en confiance avec ma voiture.

Comment vous sentez-vous à l’intérieur de l’équipe ? 

SO : Très bien. Comme je l’ai précédemment expliqué, c’est un grand plaisir d’avoir rejoint ce team. Ils m’ont vraiment bien accueilli. Je veux leur rendre maintenant et faire notre partie du job. Les gars ont travaillé extrêmement dur afin de tout terminer à temps pour le Monte-Carlo. Je suis content que l’on soit tous les deux sur le podium avec Ott. On doit continuer de la sorte.

Dans quelle mesure êtes-vous déterminés à faire trébucher Thierry ? 

SO : Jusque-là, cela a plus été une course à élimination qu’un rallye qui se joue sur la performance pure. Thierry conduit vraiment très bien, il ne commet pas de fautes à haute vitesse. Même si c’est le Monte-Carlo, il vaut mieux posséder 45 secondes d’avance que de retard. Mais rien n’est impossible surtout avec le choix des pneus. Je vais me concentrer sur moi et essayer de bien piloter tout en étant à l’aise au volant. Je serais content à la fin de la journée si je monte sur le podium du Monte-Carlo. Je ne suis pas prêt à prendre tous les risques pour l’emporter. Le Monte est spécial et il l’est encore plus pour tous les gars d’ici. Je veux donner mon maximum.

Êtes-vous satisfait de votre journée Ott ? 

OT : C’est un Monte très piégeux, comme tout le monde l’a déjà dit. Je ne m’attendais pas à me retrouver aussi haut dans ce rallye. Mon objectif était d’avoir un bon rythme et une vitesse raisonnable, mais pour l’instant je me sens à l’aise dans l’auto. La conduite se rapproche de ce que j’aime, ce fut plaisant jusqu’à maintenant.

Quels sont vos plans pour demain ? Vous battrez-vous contre Séb ? 

OT : J’imagine qu’il est très certainement près de sa maison donc il connaît peut-être quelques astuces sur le parcours. L’objectif est toujours le même : ne pas aller au combat. Je vais conserver la vitesse qui est la nôtre. Séb a vraiment été rapide cet après-midi et en aucun cas je n’étais proche de lui. Laissez ces deux gars se battre et on verra ce qu’il en résultera.