76e
Grand Prix de Monaco F1

24 - 27 mai 2018

Le circuit en lui-même n’a pas subi de transformations majeures, jusqu’en 1952 où des aménagements sont apportés au virage Sainte-Dévote. Il faut attendre 1973 pour que le tracé subisse à nouveau un changement. Il est allongé de 135 m par l’adjonction d’une piste tout le long du port, piste qui épouse le tracé de la nouvelle piscine et se termine en épingle autour du restaurant « La Rascasse ». Comme la distance au tour est augmentée, on limite le Grand Prix à 78 tours.

En 1976, deux chicanes supplémentaires, l’une à Sainte Dévote, l’autre à la sortie de l’épingle de la Rascasse sont ajoutées, puis en 1986 on procède à l’élargissement localisé de l’entrée du quai des Etats Unis au pied de la descente du Boulevard Louis II permettant la création d’une nouvelle chicane. En 1997, le premier « S » de la Piscine est redessiné et porte le nom de virage « Louis Chiron ». Entre les Grands Prix 2002 et 2003, réalisation d’un terre-plein d’environ 5 000 m² par la création d’un mur de quai de 150 m de long déporté par rapport à l’ancien alignement d’une trentaine de mètres.

Ce mur de quai a été réalisé par l’empilement de près de 400 blocs de béton de 10 tonnes chacun. Il sert également de mur de soutènement aux 25 000 m3 de remblais calibrés qui ont été mis en œuvre pour le remplissage du terre-plein permettant ainsi de créer une plate-forme nouvelle d’environ 5 000 m² à 1,20 m au-dessus du niveau de la mer. Dans le corps de ce terre-plein, près de 3 km de tranchées ont été exécutées pour l’installation des réseaux divers. Ces réseaux permettent la desserte de cette surface en électricité, téléphonie, télévision, eau potable ainsi que son assainissement tant en période de Grand Prix que pour de futures manifestations.

En surface de cette plate-forme, ont été exécutés : – le nouveau tronçon de piste du circuit de Formule 1 ; il consiste en une translation de l’ancien tracé d’une dizaine de mètres vers le port – 36 supports béton qui ont permis dès le Grand Prix 2004 le montage de structures métalliques qui accueillent des loges situées à 13 m du sol au-dessus des trois nouvelles tribunes-gradins surplombant ainsi la nouvelle zone des stands.