EVÈNEMENTS À VENIR 

Rallye Monte-Carlo WRC 2022 : Découvrez le Parcours de cette 90e édition

E-Rallye Monte-Carlo 2021 : Rendez-vous du 20 au 24 octobre prochain

Boutique Officielle : Collection Eté 2021

78e Grand Prix de Monaco F1

20 - 23 mai 2021

Alonso et Hamilton sont d’accord : Monaco, c’est un “must” !

Publié le 19 mai 2021

Deux champions du monde, Fernando Alonso et Lewis Hamilton, ont ouvert le bal des conférences de presse, mercredi après-midi, en s’exprimant sur la glorieuse histoire de la F1 à Monaco. Le plus âgé des deux, l’Espagnol, double champion du monde (2005, 2006) chez Renault F1, pilote désormais une Alpine toute bleue. Il a déjà gagné à Monaco, deux fois (2006, 2007), en partant en pole position, et aux 24 Heures du Mans, pour Toyota, mais pas encore à Indianapolis.

© Olivier Caenen

« Nando » est convaincu que les courses d’aujourd’hui seront autant appréciées, dans vingt ans, que celles des années 70 le sont aujourd’hui par les nostalgiques de l’âge d’or de la F1, cette époque où Lotus et Ferrari se battaient contre Tyrrell, McLaren et bien d’autres : « Je ne pense pas qu’on puisse comparer les voitures et les époques, ou même les styles de pilotage. Mais je pense qu’à cette époque-là, piloter ces voitures dans les rues de Monaco était quelque chose d’incroyable. Je suis sûr que c’était très dur et très compliqué ».

« Maintenant, nous avons des monoplaces qui tournent 15 ou 20 secondes plus vite au tour, mais c’est toujours le même défi à relever, il faut maximiser le package qu’on a entre les mains. Et ça ne change rien de boucler un tour en 1 minute 30 ou 1 minute 10 parce que c’est toujours la même histoire de motivation, de volonté, c’est dans la tête. Donc je respecte beaucoup ce que les pilotes de F1 ont réussi dans le passé, mais je pense que dans vingt ou trente ans, les courses que nous faisons aujourd’hui inspireront le même respect ».

Quant à Hamilton, résident monégasque, il se réjouit de pouvoir à nouveau « rouler à fond sur cette piste, aux essais et en course, passer dans le tunnel, monter vers le Casino. C’est une expérience phénoménale, tout le week-end, et ça ne change pas. C’est toujours aussi fort de gagner ici, chaque année c’est unique et spécial… si on a la chance de remporter la course ». Sir Lewis a déjà triomphé trois fois dans les rues de la Principauté, en 2008 dans une McLaren, en 2016 et 2019, chez Mercedes. Au tableau d’affichage, il mène donc 3-2 contre Alonso…