EVÈNEMENTS À VENIR 

Grand Prix de Monaco F1 : Revivez la victoire de Max Verstappen

Grand Prix de Monaco F1 : Découvrez le Film du Grand Prix de Monaco 2021

Boutique Officielle : Collection Monaco Grand Prix

4e Monaco E-Prix

08 mai 2021

Les 8 Fantastiques : ils ont déjà gagné à Monaco !

Publié le 08 mai 2021

Alors que les monoplaces électriques sont confrontées au circuit dans sa configuration complète (3,3 km) pour la première fois depuis le lancement de la discipline, on compte cette année, dans un plateau de FE très relevé, 8 vainqueurs du GP de Monaco dans 3 catégories différentes. Le tracé urbain de la Principauté n’a plus de secret, ou presque, pour la quasi-totalité de la grille de départ.

Des victoires en F2, anciennement GP2, en Formule Renault 3.5 et en Porsche. Au sein du paddock de Formule E composé de 24 pilotes, ils sont 8 à avoir inscrit leur nom au palmarès d’un GP de Monaco, sans compter les succès sur l’E-Prix de Monaco de Sébastien Buemi, deux fois, et de Jean-Eric Vergne, une fois. Il faut remonter à 2009 pour voir le premier pilote du Club des 8 s’imposer en Principauté. A cette époque, Oliver Turvey avait emmené sa Formule Renault à la victoire, imité les deux années suivantes par René Rast, au volant d’une Porsche de la SuperCup.

Au sein du paddock actuel, Sam Bird a été le troisième pilote à intégrer la liste des vainqueurs d’un GP de Monaco. Le Britannique est d’ailleurs le seul à s’être imposé dans deux catégories différentes, en 2012 en Formule Renault puis en 2013 en GP2 (F2). La même année, Nico Müller a brillé dans la discipline reine des World Series by Renault. Rookie en FE cette année, Norman Nato a lui aussi connu un succès dans cette catégorie, en 2014. Et deux semaines après le tout premier E-Prix de Monaco, le 9 mai 2015, Stoffel Vandoorne s’est imposé en GP2 (F2), comme Bird.

Il faudra attendre 2017 pour voir les deux nouveaux et derniers membres rejoindre le clan des 8 Fantastiques. Cette année-là, Oliver Rowland s’adjuge la première course du week-end en F2 (ex-GP2), la course longue, tandis que Nyck de Vries l’imite le dimanche matin en remportant la course sprint. Le Néerlandais, leader du championnat du monde de FE avant Monaco, chez Mercedes EQ, a récidivé en 2019, en remportant la course longue, chez ART Grand Prix.

Parmi les 24 pilotes de la grille, seuls cinq n’ont jamais emprunté le circuit dans cette configuration-là, celle de la F1 : Jake Dennis, Alexander Sims, André Lotterer, Nick Cassidy et Tom Blomqvist ont donc tous découvert le long tracé monégasque ce matin au volant de leur monoplace. Cinq, c’est également le nombre de pilotes ayant concouru en F1 sur cette boucle de 3,3 km : Seb Buemi, Jean-Eric Vergne, Stoffel Vandoorne, Pascal Werhlein, Luca di Grassi. Le meilleur résultat est venu du dernier pilote à avoir remporté le E-Prix de Monaco, en 2019 : Jean-Eric Vergne est rentré dans les points (8e) en 2013 au volant d’une Toro Rosso à moteur Ferrari.