Actualités

20/03/2015

Le GPL, plus que jamais dans la course

Publié le 20 mars 2015

En participant à cette 16ème édition du Rallye Monte-Carlo des Energies Nouvelles, qui se déroulera du 18 au 22 mars, les véhicules GPL, démontrent que tout en étant écologiques et économiques, ils peuvent être sportifs et compétitifs.

L’occasion une fois de plus de mettre en avant les performances et la maîtrise du carburant GPL à travers un challenge automobile sportif auquel concourt l’ensemble des énergies « propres ».

6 voitures GPL en compétition

Cette année, six voitures GPL sont dans la course avec une variété de véhicules qui témoigne de la maturité technologique associée à ce carburant, que ce soit en première ou en seconde monte. C’est cette souplesse technologique qui permet au GPL de s’associer à quasiment n’importe quel véhicule essence, quelle que soit sa puissance et sa catégorie, mais également à d’autres énergies alternatives.

– Une Toyota Prius > l’association de l’hybride électrique et du GPL

Equipage international chevronné : pilote Gregor Zdovc et sa co-pilote Anna Ivansek deux professionnels slovènes du GPL, vainqueur 2014 du rallye Energies nouvelles en Serbie et 4e au Trophée ECO Snow 2015 organisé en Italie ; organisateur d’un rallye énergies nouvelles en Slovénie

 – Une Clio Renault Sport 200 CV

Equipage : pilote Aurélien Meuterlos (ancien formateur GPL et vainqueur de l’épreuve Gymkana en 2014) et son co-pilote Patrick Mogenet

 – Une Opel Corsa

Equipage français : Miguel Baudoin (pilote habitué des rallyes: 5 éditions du RMC énergies nouvelles et 15 participations au WRC)

 – Une Peugeot 106

Equipage français : Charles Henri Larroque, spécialiste GPL à Montauban (Etablissement Les Héritiers Larroque ; ancien mécanicien spécialisé dans le sport auto il a déjà participé deux fois à l’Africa Race)

 – Une Alfa Romeo Mito :

Equipage italien plusieurs fois primé : Roberto Viganò et Andrea Fovana: vainqueur de l’Ecorally San Marino (2011), de l’Ecorally Mendola (2013 & 2014), de l’Ecorally Sestrieres (2013) et deuxième à l’Italian Alternative Energies Championship (2013 & 2014).

 – Une Fiat 500 « dual fuel »

Equipage polonais : pilote Pawel Stefanicki et Konrad Ustarbowski (Elpigaz fabricant d’équipement GPL polonais)

 

Ces six véhicules constituent une équipe qui concourt à titre individuel, mais également au challenge de la meilleure équipe.

Le GPL, un carburant plus respectueux de l’environnement et de la santé

– Le GPL, contrairement au gazole et à l’essence, est un carburant qui ne produit pas de particules et limite les émissions de Nox, responsables de maladies respiratoires.

– C’est un carburant plus respectueux de l’environnement : les émissions de CO2 d’un véhicule GPL sont plus faibles que celles de l’essence et du gazole.

– Compte tenu de son faible impact environnemental, les véhicules GPL ne sont soumis à aucune restriction de circulation.

Pour ces raisons, le GPL est la 1ère énergie alternative utilisée dans le monde. L’Europe compte près de 14 millions de véhicules GPL dont 7,5 millions de véhicules dans l’Union européenne (en augmentation de 40% au cours des 5 dernières années) et 30 400 stations-service.

A propos du Comité Français du Butane et du Propane

Association de loi 1901, le Comité Français du Butane et du Propane (CFBP) est l’organisation professionnelle de la filière des GPL. Le CFBP représente la filière auprès des différents acteurs politiques et économiques français. En partenariat avec les instances nationales, européennes et internationales, le CFBP contribue à l’élaboration des règles et des normes qui régissent l’exploitation et l’utilisation des GPL. Le CFBP informe le public et les différents services et industries liés aux GPL sur les utilisations et avantages des gaz butane, propane et du GPL carburant sur la sécurité et sur les activités de la profession.

Pour plus d’informations : www.cfbp.fr , www.gpl.fr