EVÈNEMENTS À VENIR 

88e Rallye Monte-Carlo

20 - 26 janvier 2020

Sébastien Ogier : “Content de ma journée”

Publié le 24 janvier 2020

Après l’ES 8, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia sont en tête du Rallye Monte-Carlo 2020.

Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (Toyota), leader

Sébastien, raconte-nous ta journée…
Globalement c’était une bonne journée, la matinée n’était pas mauvaise mais Elfyn a vraiment fait du meilleur travail. Dans ce cas, on sait qu’on peut s’améliorer si son équipier est allé plus vite. J’ai travaillé sur mes réglages, et avec mon équipe d’ouvreurs, pendant l’assistance de midi. Je n’étais pas vraiment en confiance, ils avaient été trop prudents et on avait perdu du temps à cause de ça. Finalement je suis content de ma journée, nous restons devant Thierry, ce n’est pas un gros écart mais il faut continuer comme ça. 

Thierry avait creusé un gros écart dans l’ES 2 hier soir, mais la journée d’aujourd’hui a montré que tout peut changer très vite…
C’est un rallye où il peut y avoir des gros écarts, on sait que c’est possible. Sur ce que j’ai entendu, il pourrait encore y avoir des surprises avant la fin du week-end. Demain (samedi), on risque d’avoir encore de la glace, par forcément beaucoup, mais quand on roule en slicks ce n’est jamais facile. Je me sens bien et j’espère qu’on va pouvoir rester dans la bagarre jusqu’à la fin. 

C’était votre première journée complète avec votre nouvelle équipe, comment ça s’est passé ?
C’est vrai, on a pris notre temps. Ce n’était pas parfait ce matin, je n’étais pas assez confiant, surtout dans les parties bosselées. Mais en même temps, comme on l’a déjà dit, Elfyn a été meilleur et ça montrait bien que je pouvais aller plus vite. Parfois, il ne faut changer grand chose. On a modifié des petits détails à midi et je me sentais bien mieux cet après-midi.

 

Elfyn Evans – Scott Martin (Toyota), 2ème

Elfyn, tu as dominé la matinée. As-tu été surpris par ton niveau de performance ?
On savait que les essais étaient encourageants. Mais on ne sait jamais à quel point cela peut s’appliquer en course. Je me suis tout de suite senti très à l’aise dans la voiture et ça m’a donné beaucoup de confiance dans mon pilotage. Je n’ai pas essayé de faire des choses folles ou stupides, je voulais juste trouver un bon rythme. Cependant, c’est le Monte-Carlo, c’est toujours délicat et on ne sent jamais en sécurité. On va continuer à piloter le mieux possible, spéciale après spéciale. Séb a élevé le niveau cet après-midi, on verra bien comment la journée de demain se déroule. 

Est-ce que tu peux aller encore plus vite ?
C’est le Monte-Carlo, donc pas le rallye où il faut prendre des risques énormes. J’espère juste trouver le bon feeling dès le matin. 

La première spéciale de demain est compliquée, c’est là que tu t’étais fait surprendre l’an dernier…
C’est vrai, on était en train d’en parler. Je vais peut-être lever un peu le pied et offrir quelques dixièmes de seconde à Séb.

 

Thierry Neuville – Nicolas Gilsoul (Hyundai), 3ème

Thierry, tu as réussi un super chrono dans la deuxième spéciale hier soir, est-ce que tu te sens encore capable de remporter ce rallye ?
Bien sûr, tout est encore possible. Nous sommes encore dans la bagarre pour la victoire. J’espère vivre une bien meilleure journée demain. On se sentait bien hier (jeudi). On a pris un très bon départ et j’ai réussi à piloter très vite dans des conditions délicates. Ce matin tout était plus compliqué et je me suis battu pour trouver un bon rythme. Je manquais de confiance. J’ai travaillé avec Dani (Sordo) pour améliorer notre communication, pour être plus compétitif et à chaque spéciale ça allait un peu mieux. J’ai hâte que la journée de demain commence. 

Dani Sordo est ton ouvreur ce week-end, tu es donc son patron maintenant?
Dani est un super gars et je suis très heureux qu’il se soit proposé pour remplacer Bruno (Thiry) qui est malade. C’était la seule solution possible dans l’urgence, et il est un des rares pilotes en qui j’ai vraiment confiance. Je vais essayer d’améliorer notre collaboration mais bien sûr, ce n’est que pour ce rallye. Au prochain rallye nous serons à nouveau rivaux. 

Quand tu as vu les marques de la sortie de route de ton coéquipier Ott Tänak, est-ce que tu as ralenti ?
On a jamais envie de voir quelqu’un sortir de la route dans une portion aussi rapide. Je pensais qu’il était reparti parce que le gens me faisaient signe de ralentir. On m’a dit à la fin de la spéciale qu’il avait eu un gros accident. Maintenant, nous avons tous vu les images qui étaient très impressionnantes. C’est rassurant de savoir que nos voitures sont sûres.