12e
Grand Prix de Monaco Historique

08 - 10 mai 2020

12e Grand Prix de Monaco Historique

du 8 au 10 mai 2020

 

Pour la prochaine édition du Grand Prix de Monaco Historique, la 12e de son histoire, qui aura lieu en Principauté du 08 au 10 mai 2020, le Comité d’Organisation et la section Historique de l’Automobile Club de Monaco misent sur un large choix de catégories.

Grande nouveauté cette année, les sept séries, habituellement nommées par une lettre de l’alphabet, porteront le nom d’un pilote ayant marqué l’époque des voitures de la série concernée. Au programme de ce 12e Grand Prix de Monaco Historique :

SERIE A LOUIS CHIRON – Voitures de Grand Prix et Voiturettes d’avant-guerre

Classe 1 : Voitures de Grand Prix

Classe 2 : Voiturettes d’avant-guerre

SERIE B JUAN-MANUEL FANGIO – Voitures de Grand Prix à moteur avant construites entre 1946 et 1960

Classe 1 : Voitures construites entre le 1er Janvier 1946 et le 31 Décembre 1953, équipées d’un moteur à compresseur de 1500 cm3 maximum ou d’un moteur sans compresseur de 4500 cm3 maximum.

Classe 2 : Voitures de Formule 2 construites avant le 31 Décembre 1953, dont la cylindrée n’excède pas 2000 cm3 sans compresseur.

Classe 3 : Voitures de Formule 1 construites entre le 1er Janvier 1954 et le 31 Décembre 1960, dont la cylindrée n’excède pas 2500 cm3 ou de 750 cm3 avec compresseur.

SERIE C VITTORIO MARZOTTO – Voitures de Sport à moteur avant de 1952 à 1957

Classe 1 : Voitures dotées d’un moteur entre 1.5L et 2L.
Classe 2 : Voitures dotées d’un moteur de plus de 2L et équipées de freins à tambour.

Classe 3 : Voitures dotées d’un moteur de plus de 2L et équipées de freins à disque.

SERIE D GRAHAM HILL – Voitures de Grand Prix 1500 de 1961 à 1965

Classe 1: Voitures équipées d’un moteur de 4 ou 6 cylindres.

Classe 2: Voitures équipées d’un moteur de 8 ou 12 cylindres.

SERIE E JACKIE STEWART – Voitures de Grand Prix 3L de 1966 à 1972

Classe 1: Voitures ayant participé à des Grand Prix de F1 entre le 1er Janvier 1966 et le 31 Décembre 1969.

Classe 2: Voitures construites entre le 1er Janvier 1970 et le 31 Décembre 1972, équipées d’un moteur Ford-Cosworth DFV.

Classe 3: Voitures construites entre le 1er Janvier 1970 et le 31 Décembre 1972, équipées d’un autre moteur.

SERIE F NIKI LAUDA – Voitures de Grand Prix 3L de 1973 à 1976

Classe 1: Voitures équipées d’un moteur Ford-Cosworth DFV.

Classe 2: Voitures équipées d’un autre moteur.

SERIE G GILLES VILLENEUVE – Voitures de Grand Prix 3L de 1977 à 1980

Classe 1: Voitures conçues sans effet de sol.

Classe 2: Voitures conçues avec effet de sol et équipées d’un moteur Ford-Cosworth DFV.

Classe 3: Voitures conçues avec effet de sol et équipées d’un autre moteur.

 

A la suite de la réintroduction de la série A sous forme d’une course en 2018 et de son succès rencontré à cette occasion, l’organisation a décidé de reconduire ce format. Cette catégorie représente LE rendez-vous mondial et incontournable des voitures de Grand Prix, appelées Formule 1, dès la fin de la guerre.

La course Sport a été repensée depuis 2016, afin de proposer un plateau composé des plus belles voitures de Sport de la première décade de l’après-guerre, sans oublier bien évidemment les éventuelles voitures ayant participé au seul Grand Prix de Monaco disputé selon cette formule en 1952.

Au total, ce sont plus de 220 voitures de Grand Prix et de Sport, sélectionnées pour leur intérêt historique et leur degré d’authenticité, qui sont attendues sur le mythique circuit de la Principauté de Monaco pour disputer de véritables courses.

Autant dire que pour chaque unité comme dans l’ensemble, les spectateurs seront conviés à de l’exceptionnel tout au long de l’événement. Ce sont 5 grilles différentes, donnant une vision unique des 30 premières années du Championnat du Monde de Formule 1, qui seront proposées au public.

Pendant trois jours, les concurrents feront partager au public leur passion pour la compétition au plus haut niveau. Les bruits et les odeurs qui accompagnaient les voitures jadis sont de retour sur le circuit édifié au cœur de la Principauté de Monaco, dont le tracé, identique à 80% à celui de 1929, est encore utilisé tous les ans dans le cadre du Championnat du Monde FIA de Formule 1.