EVÈNEMENTS À VENIR 

Grand Prix de Monaco F1 : Revivez la victoire de Max Verstappen

Grand Prix de Monaco F1 : Découvrez le Film du Grand Prix de Monaco 2021

Boutique Officielle : Collection Monaco Grand Prix

78e Grand Prix de Monaco F1

20 - 23 mai 2021

Essais libres 3 : Verstappen devant les Ferrari, Schumacher dans le rail

Publié le 22 mai 2021

La dernière séance d’essais libres de la F1 s’est terminée, deux heures avant le début des qualifications, par un drapeau rouge provoqué par un énorme crash de Mick Schumacher. Le châssis de sa Haas a été trop abîmé dans la descente du Casino, il ne participera pas aux qualifications mais il avait le mérite d’avoir signé le 14e chrono de ces qualifications, devant un trio constitué de Fernando Alonso (Alpine), double champion du monde, Nikita Mazepin, dans l’autre Haas, et George Russell, dans sa Williams.

Schumi Junior est sorti indemne, tout seul, de ce gros accident, mais la séance a été définitivement arrêtée. Un peu plus tôt, l’autre pilote Williams, Nicholas Latifi, avait tapé à la fin des S de la Piscine et avait lui aussi provoqué une neutralisation de la séance.

Au rayon des performances pures, on a longtemps cru que les Ferrari termineraient encore en tête, comme jeudi après-midi, mais Max Verstappen (Red Bull) a réussi à boucler un tour en 1 :11.294, à une grosse seconde de la pole position de Lewis Hamilton en 2019 (1 :10.166), et alors que les monoplaces ont perdu près de 20 km/h en vitesse de pointe à la sortie du tunnel : 280 km/h au lieu de 300 km/h il y a deux ans, au même endroit.

Chez Ferrari, Carlos Sainz (2e) s’est montré un petit peu plus rapide que Charles Leclerc (3e) mais ça ne veut pas dire que les voitures rouges seront battues à partir de 15h00 dans une séance de qualifications qui s’annonce palpitante. Comme prévu, les Mercedes sont restées un peu en retrait, Valtteri Bottas signant le 4e chrono, juste devant la Red Bull de Sergio Pérez (5e), la McLaren de Lando Norris (6e) et l’autre Flèche Noire de Lewis Hamilton, 7e temps de cette séance. Sept, comme le nombre d’étoiles de champion du monde sur son casque.

Le Top 10 a été complété par un autre champion du monde, Kimi Räikkönen dans son Alfa Romeo (8e), Pierre Gasly dans son Alpha Tauri (9e) qui ne lui plaît pas, dans son comportement, mais dans laquelle il arrive à rouler très vite, et Sebastian Vettel, dans son Aston Martin (10e). Quant aux Alpine de Fernando Alonso (15e) et Esteban Ocon (20e), elles n’ont visiblement pas trouvé les bons réglages…