EVÈNEMENTS À VENIR 

Rallye Monte-Carlo WRC 2022 : Découvrez le Parcours de cette 90e édition

E-Rallye Monte-Carlo 2021 : Rendez-vous du 20 au 24 octobre prochain

Boutique Officielle : Collection Eté 2021

78e Grand Prix de Monaco F1

20 - 23 mai 2021

Formule 2 : et Zhou, la première victoire chinoise à Monaco !

Publié le 21 mai 2021

Arrivé à Monaco en leader du Championnat de Formule 2, Guanyu Zhou (Uni-Virtuosi) a remporté vendredi, dans la Course 1, la toute première victoire d’un pilote chinois en Principauté, devant son coéquipier brésilien Felipe Drugovich et l’Israélien Roy Nissany (DAMS), qui a résisté jusqu’au bout à Ralph Boschung (Campos) pour monter sur son premier podium de F2.

Zhou avait terminé 10e des qualifications de jeudi et profitait donc du principe de la grille inversée pour partir en pole position. Ils n’étaient que quatre pilotes, dont le Chinois, à avoir déjà couru en F2 dans les rues de Monaco, en 2019, et avec en prime cet avantage de l’expérience, le membre de l’Alpine Academy a d’abord pris un excellent départ, puis mené toute cette Course Sprint (30 tours) de bout en bout.

Un seul pilote a réussi à suivre son rythme infernal en début de course, Christian Lundgaard, mais le Danois de chez ART Grand Prix a ensuite été obligé de garer sa monoplace dans le virage de Mirabeau à cause d’un problème mécanique, ce qui a permis à Drugovich de prendre la deuxième place. Les seules frayeurs de Zhou sont en fait venues des drapeaux jaunes brièvement agités à la suite de touchettes, notamment celle de l’un des favoris, le Russe Robert Shwartzman (Prema Racing), en haut de la montée du Casino, sanctionnée par un abandon.

« Ce n’était pas si facile que ça », a dit Zhou après avoir reçu le trophée du vainqueur dans la loge princière. « Quand les drapeaux jaunes sont sortis, j’ai perdu toute mon avance et mes freins n’étaient pas à bonne température », a-t-il raconté. Heureusement pour les nerfs du Chinois, toutes les interventions d’évacuation des monoplaces ont été parfaitement et rapidement exécutées par les excellents commissaires de piste de l’ACM.

C’est sa 3e victoire en F2, histoire de bien commencer sa 3e saison dans la catégorie, et Zhou va désormais pouvoir gérer tranquillement les Courses 2 et 3, histoire de préserver son avance au championnat, d’autant qu’un autre pilote a désormais de grandes ambitions pour ce week-end monégasque : le débutant Théo Pourchaire, seul Français engagé en Formule 2 cette année.

Le Grassois avait fait sensation en s’adjugeant jeudi la pole position de la Course 3 prévue samedi en fin d’après-midi (17h15). En attendant, parti 10e ce midi, toujours selon le principe de la grille inversée, il a terminé à une intéressante 7e place et prendra donc le départ de la Course 2, samedi matin, sur la 4e place de la grille (inversée pour les 10 premiers de la Course 1).

Pourchaire visera donc le podium samedi matin puis la victoire samedi après-midi, dès son deuxième rendez-vous de F2. Il avait pris une 6e et une 8e place à Bahreïn en mars, pour ses grands débuts, et « continue à progresser très vite », explique Sébastien Philippe, le patron de l’écurie ART Grand Prix, référence absolue en F2. Avec Pourchaire, 17 ans, ART tient à nouveau un diamant brut. Un garçon aussi humble que rapide, aussi modeste que performant, capable de succéder samedi, dans le glorieux palmarès du GP de Monaco de F2, au regretté Anthoine Hubert, parti beaucoup trop tôt…