Événements à venir :

6e E-Rallye Monte-Carlo : L’or pour Pastor / Gazzola      -     91e Rallye Monte-Carlo – du 16 au 22 janvier 2023 –  Découvrez le programme      -     25e Rallye Monte-Carlo Historique – du 24 janvier au 1er février 2023 –  Les inscriptions sont ouvertes

6e E-Rallye Monte-Carlo : L’or pour Pastor / Gazzola      -     91e Rallye Monte-Carlo – du 16 au 22 janvier 2023 –  Découvrez le programme      -     25e Rallye Monte-Carlo Historique – du 24 janvier au 1er février 2023 –  Les inscriptions sont ouvertes

Menu
13e Grand Prix de Monaco Historique
13 - 15 mai 2022
NFT
Archives
Partenaires

Course G : un triplé Lotus pour finir en beauté

Des scénaristes n’auraient pas pu faire mieux: cette édition 2022, marquée par un hommage à la disparition de Colin Chapman, en 1982, s’est conclue par une victoire de l’Allemand Marco Werner dans une Lotus 87 produite en… 1982. Soulignons même le triplé de la marque mythique fondée par l’ingénieur le plus génial de toute l’histoire de la Formule 1. Pour que tout soit raccord, cette Série G, depuis vendredi, portait le label « Ayrton Senna », le Brésilien qui a fait triompher pour la 7e et dernière fois une Lotus à Monaco, en 1987, avant de partir chez McLaren pour rafler 3 couronnes mondiales. Cette ultime course du week-end était réservée aux F1 à moteur 3 litres produites entre 1981 et 1985, sans les monoplaces à moteurs turbo, trop délicates à gérer sur un tel tracé et sur un week-end de courses historiques. Triple vainqueur des 24 Heures du Mans, Werner a finalement devancé le Britannique Michael Lyons, vainqueur haut la main de la Course E, une heure plus tôt, qui avait troqué sa Hesketh pour une Lotus 92 de 1983. Sur la dernière marche du podium, un autre Britannique, Nick Padmore, engagé dans la fameuse Lotus 88B à double châssis produite en 1981 mais jamais autorisée à courir. Une voiture radicale et innovante, comme son concepteur. Honoré tout le week-end, Colin Chapman a dû être comblé, au paradis des patrons d’écuries, par cette seule et unique victoire, in extremis, en clôture du 13e Grand Prix de Monaco Historique. Il n’y a pas de hasard.

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM