Événements à venir :

Rallye Monte-Carlo 2025 : Découvrez le parcours       –       E-Rallye Monte-Carlo 2024 : Prenez date !       –       Billetterie Officielle : Soyez informés de l’ouverture des ventes 2025       –       Formula 1 Grand Prix de Monaco 2024 : Revivez cette 81e édition

Rallye Monte-Carlo 2025 : Découvrez le parcours       –       E-Rallye Monte-Carlo 2024 : Prenez date !       –       Billetterie Officielle : Soyez informés de l’ouverture des ventes 2025       –       Formula 1 Grand Prix de Monaco 2024 : Revivez cette 81e édition

Menu

ES5 : Ogier reçu 5 sur 5, Neuville deuxième

Cinq spéciales, cinq temps scratch : Sébastien Ogier (Toyota Gazoo Racing) continue de dominer de la tête et des épaules le 91e Rallye Monte-Carlo. Il reste le roi en exercice du WRC (8 titres mondiaux), même s’il a pris un peu de recul. Il vise une 9e victoire record en Principauté et dispose d’un nouveau dauphin très provisoire au classement général, après l’ES5 : Thierry Neuville, le leader belge de l’équipe Hyundai Motorsport.

Neuville a profité de son troisième temps dans l’ES5 (Briançonnet-Entrevaux, 14,55 km) et de la crevaison d’Elfyn Evans (Toyota) pour bondir au 2e rang, à 32.7 secondes d’un Ogier intouchable, intraitable, implacable. Que seul le champion du monde en titre, Kalle Rovanperä (Toyota), a réussi à inquiéter dans cette spéciale, en haussant le rythme à son tour mais pas sans risque : grosse touchette à l’arrière droit et pare-chocs arraché, ce qui l’a peut-être privé d’un premier temps scratch.

« Mon choix de pneus n’était pas parfait. Sur le premier gros freinage, j’ai eu moins d’adhérence que prévu et je suis sorti trop large du virage », a expliqué calmement le Finlandais de 22 ans, plus jeune champion du monde de l’histoire du WRC. Grâce à la crevaison d’Evans et au manque de rythme d’Ott Tänak (M-Sport Ford), Rovanperä est remonté vendredi matin à la 3e place du classement général, à 34.5 secondes d’Ogier mais à deux secondes seulement de Neuville.

Quant à Pierre-Louis Loubet, dans l’autre Ford Puma hybride officielle, il a fait un petit tour dans un pré, tapant au passage au poteau de signalisation et endommageant ainsi sa voiture. En cause, un problème de direction assistée qui lui aura fait perdre une minute et demie. Facteur aggravant pour le classement général, le rythme infernal que tiennent les leaders de la catégorie WRC2. A suivre.

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM
Suivez-nous