Événements à venir :

E-Rallye Monte-Carlo 2024 : Prenez date !       –       Billetterie Officielle : Soyez informés de l’ouverture des ventes 2025       –       Formula 1 Grand Prix de Monaco 2024 : Revivez cette 81e édition

E-Rallye Monte-Carlo 2024 : Prenez date !       –       Billetterie Officielle : Soyez informés de l’ouverture des ventes 2025       –       Formula 1 Grand Prix de Monaco 2024 : Revivez cette 81e édition

Menu

Portraits de passionné(e)s, Part 2

La galerie de portraits de participants au 26e Rallye Monte-Carlo Historique continue avec quelques personnages marquants…

Comme un avion sans ailes…

Pour Olivier Perriaud, la vie professionnelle a toujours rimé avec bleu du ciel. Depuis ses débuts de pilote, à l’âge de 17 ans, il a accumulé pas moins de 15.000 heures de vol aux commandes des aéronefs les plus divers. Pilote opérationnel chez Dassault Aviation, c’est sur les spéciales sinueuses du Rallye Monte-Carlo Historique qu’il assouvit sa seconde passion. C’est une rencontre avec la mémoire vivante du Monte-Carlo, le célèbre Yves Jouanny, patron de La Remise, qui a abouti à sa participation à cette 26e édition. Sa Golf GTI rouge n’est certes pas un avion de chasse, mais elle suffit largement pour envoyer au 7e ciel Olivier et sa copilote Nathalie Briquet.

Alfa Romeo est partout

Il y avait 18 Alfa Romeo au départ de cette 26e édition, soit près de 8% du plateau. L’une d’elles est une Alfetta GTV de 1979, avec le numéro 40, elle est immatriculée à Monaco, porte les couleurs de l’ACM et de la Fondation Flaujac. Elle est pilotée par Stefano Caminiti, naviguée par son fils Pasquale, et pointait mardi matin au 80e rang provisoire, sur 217 classés. Une autre, une 2000 GTV de 1971, est parfaitement emmenée par l’équipage le plus jeune du rallye, Jules Picoreau et Camille Béal (23 ans tous les deux). Elle était lundi soir au 3e rang du classement général, avec en ligne de mire un podium qui serait historique pour les deux Juniors.

Pat Lambert, 25 sur 26

Pat Lambert n’a manqué aucune édition du Rallye Monte-Carlo Historique, dont une où elle faisait l’assistance d’un ami, au lieu d’être pilote ou copilote. Donc elle les a “tous vécus”, a-t-elle raconté sur les réseaux sociaux de l’ACM, et elle n’a que des souvenirs formidables. L’un d’eux, c’est quand un certain “Monsieur Noël, à Saint-Agrève”, a réparé sa voiture dont une suspension avait cassé brutalement. Ce Papa Noël du Monte-Carlo, un vrai passionné, a fait toutes les soudures nécessaires et lui a donc permis de repartir sans encombre vers l’arrivée. Cette année, Pat, qui est aussi la speakerine officielle de la Fédération internationale d’aviron, est engagée dans une petite Fiat Moretti 850S portant le numéro 220, avec Didier Lodewyckx au volant. Et elle profite au maximum de chaque moment sur la route ou dans un village.

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM
Suivez-nous