Événements à venir :

6e E-Rallye Monte-Carlo – du 26 au 30 octobre 2022 – Découvrir l’épreuve      -     25e Rallye Monte-Carlo Historique – du 24 janvier au 1er février 2023 –  Les inscriptions sont ouvertes

6e E-Rallye Monte-Carlo – du 26 au 30 octobre 2022 – Découvrir l’épreuve      -     25e Rallye Monte-Carlo Historique – du 24 janvier au 1er février 2023 –  Les inscriptions sont ouvertes

Menu
4e Monaco E-Prix
08 mai 2021
Partenaires

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /var/www/acm.mc/public_html/wp-content/themes/acm-2021/part/content-col-menu-gauche.php on line 155

Vergne : « Monaco, c’est toujours un bel endroit pour courir ! »

Le tenant du titre à Monaco, en Formule E, s’appelle Jean-Eric Vergne, deux fois sacré (2018-2019) dans la catégorie la plus innovante du sport automobile mondial. Le pilote DS Techeetah est « très heureux d’être de retour à Monaco, surtout sur le tracé de la F1. Le tracé qu’on utilisait avant était devenu trop petit pour la FE, avec 24 voitures, donc je pense que c’était la bonne décision ». Comme Seb Buemi et Stoffel Vandoorne, JEV a déjà couru en F1 à Monaco, pendant sa période Toro Rosso (2012-2014), avec en point d’orgue une 8e place en 2013. « Il n’y a que la chicane du port qui sera un peu différente », remarque-t-il, et il n’est pas perturbé par l’absence de séance d’essais vendredi : « Le shakedown, c’est plus pour les écuries, pour vérifier que tout va bien sur les voitures. Mais pour nous, sans avoir toute la puissance, c’est moins intéressant ».

JEV a remporté la Course 1 à Rome, donc il a quand même marqué des points, malgré un début de saison frustrant : « Je ne suis pas content de notre position, mais nous avons quand même gagné une course et nous ne sommes pas trop loin des leaders, donc je sais qu’un jour je vais être en mesure de les rattraper. On revient sur des bases solides, pour avoir une bonne voiture à piloter, et pour prendre des points. On sait comment gagner des courses, et avec Monaco à mi-saison, on aura ensuite un mois et demi pour préparer les dernières courses ».

Piloter sur le tracé de F1 va faire une différence, selon lui : « Je pense qu’on va pouvoir doubler à Mirabeau, à la sortie du tunnel, et parfois à La Rascasse, où il y aura sûrement quelques touchettes, mais pas à l’épingle du Fairmont : en F1, quand quelqu’un plonge à l’intérieur à cet endroit-là, il peut être sûr qu’il va perdre une place, ou la course », sourit JEV.

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM