Événements à venir :

Billetterie Officielle : Réservez vos billets dès maintenant       –       Formula 1 Grand Prix de Monaco 2024 : Presentation

Billetterie Officielle : Réservez vos billets dès maintenant       –       Formula 1 Grand Prix de Monaco 2024 : Presentation

Menu

Mitch Evans et Jaguar vainqueurs du Monaco E-Prix !

La 7e édition du Monaco E-Prix a été celle de Mitch Evans et de l’écurie Jaguar TCS Racing ! L’équipe britannique a réalisé un doublé lors de la manche monégasque. Elle accroît ainsi son avance au Championnat du Monde constructeurs de cette Saison 10 de Formula E. Le Belge Stoffel Vandoorne (DS Penske) complète le podium.

Il la voulait, il l’a fait ! Tant de fois que Mitch Evans était passé si près de la victoire en Principauté sans jamais l’obtenir. Après trois podiums d’affilée en 2021, 2022 et 2023, le Kiwi au numéro 9 peut enfin s’asseoir dans le fauteuil du vainqueur du Monaco E-Prix. Une victoire grandiose et obtenue avec la manière devant son coéquipier Nick Cassidy.

Travail d’équipe

La victoire de Mitch Evans, parti 4e sur la grille, est le fruit du travail d’équipe réalisé par Jaguar TCS Racing. « Tout le monde a fait un travail remarquable. Honnêtement, je l’attendais depuis si longtemps, bien avant de courir en Formule E. C’était un excellent travail d’équipe avec Nick [Cassidy] », a réagi après l’épreuve le Néo-Zélandais, avant d’ajouter qu’il dédiait son exploit à Sir Colin Giltrap, un industriel automobile néo-zélandais décédé le 17 avril 2024.

Grâce à l’alliance parfaite entre stratégie et performance, l’équipe de Coventry (Royaume-Uni) s’offre un beau doublé, leur premier de la Saison 10 du Championnat du monde ABB FIA de Formula E. En plus de ce brillant résultat, Nick Cassidy, l’autre Kiwi de l’équipe Jaguar prend la 2e place au classement pilotes.

Classé 3e, Stoffel Vandoorne (DS Penske) glane également son premier podium avec l’écurie de Versailles. Son coéquipier, Jean-Éric Vergne, vainqueur en Principauté en 2019, suit au 4e rang.

Derrière ce quatuor, le poleman Pascal Wehrlein (Porsche TAG Heuer Formule E Team) n’a pas réussi à convertir sa position de départ en victoire. Malgré un bon départ, la prise de l’Attack Mode a fait reculer l’Allemand au 5e rang, place à laquelle il terminera l’épreuve. Toutefois, il conserve la tête du Championnat du monde pilotes en profitant de la contre-performance de Jake Dennis (Andretti Formula E), 20e à cause d’un bris d’aileron avant.

Une épreuve piégeuse

Le tracé monégasque a joué des tours à d’autres pilotes. Au 5e tour, la course a été interrompue par une voiture de sécurité. La monoplace d’Edoardo Mortara (Mahindra Racing) a fini sa course dans le mur des S de la piscine après s’être fait surprendre au freinage. La course a repris à la 9e boucle avec en tête le trio formé de Stoffel Vandoorne (DS Penske), Mitch Evans et Nick Cassidy. À quelques tours de l’arrivée, Nico Müller (ABT Cupra Team) a terminé sa course dans les rails de la Rascasse, nécessitant l’intervention d’une nouvelle voiture de sécurité.

Lors de la rentrée de celle-ci, DS Penske a essayé tant bien que mal de perturber l’écurie Jaguar TCS Racing pour espérer l’emporter. Mais l’équipe au félin était définitivement trop forte ce samedi en Principauté.

Alors que Monaco se prépare à accueillir le Grand Prix de Monaco Historique (10-12 mai 2024) et le Formula 1 Grand Prix de Monaco (23-26 mai 2024), la Formule E devrait faire son retour en Principauté le samedi 3 mai 2025*.

*Sous réserve de validation par le Conseil Mondial de la FIA le 10 Juin 2024.

Une première pour Pascal Wehrlein en pole

Un nouveau poleman en Principauté. Pour cette 7e édition du Monaco E-Prix, Pascal Wehrlein s’élancera en premier sur la grille de départ. L’Allemand s’est défait de tous ses adversaires en qualifications pour glaner sa troisième pole position de la Saison 10 de la Formule E.

On connaît désormais l’identité de celui qui partira en pole du 7e Monaco E-Prix ! Âgé de 29 ans, Pascal Wehrlein (TAG Heuer Porsche Formule E Team) succède à Jake Hughes et s’installera sur la première position au moment du départ à 15h03. Il empoche dans le même temps 3 points supplémentaires au classement du championnat pilotes.

L’expérience aura été essentielle durant cette séance. À l’issue de la phase de groupes*, les 5 vainqueurs du Monaco E-Prix pouvaient encore prétendre à la pole position. Finalement, l’ultime duel des qualifications a opposé l’Allemand à Stoffel Vandoorne, qui pilote une DS Penske portant une livrée spécialement créé pour l’évènement. Aucun de ces deux pilotes n’avait décroché la pole en Principauté. Le public était donc assuré de voir un poleman inédit.

Avec ce résultat, le leader du Championnat du Monde marque un grand coup, puisque son plus proche rival cette saison, Jake Dennis, a été éliminé dès la phase de groupes. Désillusion également pour l’équipe Jaguar TCS Racing. Performante durant les Essais Libres ce matin, la firme de Coventry (Royaume-Uni) a échoué dans sa quête de la première ligne en demi-finale. Mitch Evans et Nick Cassidy se sont heurtés au rythme effréné mené par Pascal Wehrlein et Stoffel Vandoorne. Ils devront se contenter de la 2e ligne.

Prochaine activité en piste : à 13h45, David Coulthard prendra le volant de la GEN3 Evo présentée jeudi par la Formule E et la FIA. Le départ du 7e Monaco E-Prix va être, lui, donné à 15h03.

Notez que vous pouvez encore acheter vos billets dans les points de vente autour du circuit :

– Point de retrait Billetterie ACM, 44 Rue Grimaldi

– Rue Louis Notari

– à l’Office du Tourisme

– dans l’Allianz Fan Village

 

*Groupe A

– Oliver Rowland (Nissan Formula E Team)

– Maximilian Günther (Maserati MSG Racing)

– Robin Frijns (Envision Racing)

– Nyck De Vries (Mahindra Racing)

– Pascal Wehrlein (TAG Heuer Porsche Formula E Team)

– Antonio Felix Da Costa (TAG Heuer Porsche Formula E Team)

– Mitch Evans (Jaguar TCS Racing)

– Norman Nato (Andretti Formula E)

– Sergio Sette Camara (ERT Formula E Team)

– Nico Müller (ABT Cupra Formula E Team)

– Lucas Di Grassi (ABT Cupra Formula E Team)

*Groupe B

– Jake Dennis (Andretti Formula E)

– Nick Cassidy (Jaguar TCS Racing)

– Sebastien Buemi (Envision Racing)

– Jean-Éric Vergne (DS Penske)

– Jake Hughes (NEOM McLaren Formula E Team)

– Stoffel Vandoorne (DS Penske)

– Sacha Fenestraz (Nissan Formula E Team)

– Edoardo Mortara (Mahindra Racing)

– Dan Ticktum (ERT Formula E Team)

– Jehan Daruvala (Maserati MSG Racing)

– Taylor Barnard (NEOM McLaren Formula E Team)

EL2 : Bis repetita pour Mitch Evans !

Après les Essais Libres 1, place aux Essais Libres 2. Dernier « test » avant de se plonger dans la magie des qualifications du Monaco E-Prix 2024 autour des 3.337 km du circuit, la séance a vu – comme plus tôt ce matin – Mitch Evans terminer premier.

Les Essais Libres 2 du Monaco E-Prix 2024 étaient la dernière séance d’entraînement avant la séance de qualification. Les monoplaces du Jaguar TCS Racing ont commencé fort avec les premiers meilleurs temps réalisés par Nick Cassidy et Mitch Evans. Mais la concurrence a été rude avec différents pilotes qui se sont succédé en haut de la feuille des temps.

Finalement à ce petit jeu, c’est Mitch Evans (Jaguar TCS Racing) qui a été le plus rapide des EL2. En forme tôt ce matin sur un circuit qu’il connaît bien, Mitch Evans a confirmé ses bonnes sensations sur le tracé monégasque en améliorant son chrono de près d’une seconde par rapport à la séance précédente. Le Néo-Zélandais avait d’ailleurs décroché la pole en 2022.

Grâce à la Jaguar I-Type 6 pilotée par Robin Frijns (Envision Racing), le motoriste de Coventry est aussi représenté en 2e position. Le natif de Maastricht (Pays-Bas) engrange de la confiance en vue des qualifications à venir. Le co-leader du Championnat du Monde, Pascal Wehrlein (TAG Heuer Porsche Formula E Team) termine 3e de la séance.

Ce dernier galop d’essai a vu des pilotes partir à la faute. Alors qu’il menait à mi-séance, Edoardo Mortara (Mahindra Racing) a – comme Sam Bird plus tôt – manqué son freinage à Sainte-Dévote. L’Italo-Suisse a cependant pu regagner son garage. Il réalise le 12e temps.

À la suite de son choc à Sainte-Dévote dans les EL1, Sam Bird est forfait et est remplacé par Taylor Barnard dans le baquet de la NEOM McLaren Formula E. Le pilote de réserve de la firme de Woking (Royaume-Uni) devient le plus jeune pilote de l’histoire à prendre part à une épreuve de Formule E à 19 ans et 331 jours. Pour sa première au volant d’une GEN3, le natif de Norwich se classe au 22e et dernier rang.

Les essais sont dorénavant terminés. Prochaine sortie en piste prévue lors des qualifications dès 10h40 pour déterminer la grille de départ.

Départ du 7e Monaco E-Prix, 8e manche du Championnat du Monde ABB FIA de Formula E, samedi à 15h03.

Notez que vous pouvez encore acheter vos billets dans les points de vente autour du circuit :

  • Point de retrait Billetterie ACM, 44 Rue Grimaldi
  • Rue Louis Notari
  • à l’Office du Tourisme
  • dans l’Allianz Fan Village

EL1 : Mitch Evans en haut de la feuille des temps

C’est parti ! À 7h30, ce samedi, les monoplaces du Championnat du Monde ABB FIA de Formula E ont pris la piste pour les Essais Libres 1. Premiers réglages mais aussi premières erreurs alors que les pilotes prennent leurs marques en Principauté.

Qui partira premier sur la grille de départ du Monaco E-Prix 2024 ? S’il est pour l’instant difficile de se faire une idée, le 1er à inscrire son nom en haut de la feuille des temps du Monaco E-Prix 2024 s’appelle Mitch Evans (Jaguar TCS Racing).

Comme l’an passé lors des Essais Libres, l’un des deux néo-zélandais du Jaguar TCS Racing a signé le meilleur temps de cette 1ère séance matinale. De bon augure sachant qu’il court après une première victoire à Monaco, lui qui totalise 3 podiums en Principauté. Il est aussi à la recherche de sa première victoire lors de la saison 10 de Formule E.

Robin Frijns suit en deuxième position avec l’écurie Envision Racing. Une équipe qui a toutes les chances de briller à Monaco, la monoplace de l’écurie verte et bleue étant tenante du titre en Principauté. Nick Cassidy (Jaguar TCS Racing), vainqueur de l’épreuve en 2023, complète le podium des EL1.

La séance a été interrompue par un drapeau rouge à 07:42 pendant 3 minutes après que la monoplace électrique d’Edoardo Mortara (Mahindra Racing) ait touché le rail, sans provoquer de dégâts. Autre coup de théâtre, à 9 minutes de la fin de la séance, c’est la NEOM Mclaren Formula E Team de Sam Bird qui est allée toucher les barrières à Sainte-Dévote. Le vainqueur du Sao-Paulo E-Prix 2024 a dû renoncer à poursuivre la séance.

À l’issue des EL1, les premières procédures de départ ont été réalisées en prévision de la course, dont le départ sera donné à 15h03 cet après-midi. Rendez-vous à 9h10 pour les Essais Libres 2 !

Départ du 7e Monaco E-Prix, 8e manche du Championnat du Monde ABB FIA de Formula E, samedi à 15h03.

Notez que vous pouvez encore acheter vos billets dans les points de vente autour du circuit :

  • Point de retrait Billetterie ACM, 44 Rue Grimaldi
  • Rue Louis Notari
  • à l’Office du Tourisme
  • dans l’Allianz Fan Village

7e Monaco E-Prix 2024 : Faites vos jeux !

Qui inscrira son nom au palmarès du 7e Monaco E-Prix ? Parmi les 22 pilotes, ils sont nombreux à rêver d’un couronnement en Principauté. Tour d’horizon des impressions d’avant-course des acteurs de l’épreuve avant leurs premiers tours de roues ce samedi.

Pascal Wehrlein (TAG Heuer Porsche Formula E Team) et Jake Dennis (Andretti Formula E) sont au coude-à-coude au Championnat avec 89 points marqués.

Fort d’un succès lors de la 2e manche à Misano, Pascal Wehrlein peut espérer une 2e victoire d’affilée cette saison. Et pourquoi pas en Principauté, une terre où le meilleur résultat de l’Allemand a été une 4e placelors de la saison 5 ? « Il nous manque toujours cette victoire à Monaco. Je pense qu’on a raté l’opportunité il y a deux ans et où on a eu des problèmes alors qu’on menait la course. C’est regrettable. Mais je pense que cette année, on peut être très forts. La voiture est prête et performante et on est préparés. Il ne nous reste qu’à faire le travail et avoir de bons résultats en évitant les erreurs et les pénalités et je suis sûr que l’on sera compétitifs. »

4e au classement du championnat pilotes, Nick Cassidy (Jaguar TCS Racing) – tenant du titre à Monaco –espère répéter son exploit. Même si avant les essais, le natif d’Auckland (Nouvelle-Zélande) joue la prudence. « Je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Honnêtement, je pense que ce sera intéressant. (…) Il y aura beaucoup de concurrence, mais ça devrait être de bonne guerre. »

Pour son coéquipier et compatriote Mitch Evans, c’est le principe de précaution qui prime aussi. En cause : plusieurs averses ont émaillé la région de Monaco ce vendredi. De quoi amener les équipes à s’adapter à toutes les circonstances. « C’est l’une des choses que l’on ne peut pas contrôler dans la vie. Peu importe les obstacles que l’on rencontrera, on fera ce qu’il faut, mais les prédictions varient sans cesse. »

Jean-Éric Vergne (DS Penske), vainqueur de l’édition 2019 et 3e du Monaco E-Prix 2022, espère de son côté renouer avec la victoire. Une belle manière d’ouvrir son compteur lors de la saison 10 : « Nous avons considérablement amélioré le rythme de cette voiture par rapport à l’année dernière. Nous avons obtenu de bons résultats en qualifications, mais nous avons manqué de chance en course. Nous ne sommes pas très loin des leaders. » L’actuel recordman du nombre de points marqués en Formule E (1047 points) depuis la manche de Misano (Italie) reconnaît toutefois que la concurrence est serrée entre les diverses équipes. « Ils sont tous très bons. Je pense qu’en Formule E, plus que jamais, il est important d’être constant », lance en conférence d’avant-course le Champion de Formule E 2018 et 2019.

Actuellement 10e du championnat, Norman Nato (Andretti Formula E) est le régional de l’étape. Son passage chez l’écurie d’Indianapolis lors de la saison 10 en provenance de chez Nissan s’accompagne d’espoirs pour le pilote cannois. À ce jour, son meilleur résultat est une 13e place dans les rues de Monaco. « En termes de performance pure, je pense que j’ai fait un pas en avant. La performance est là. À Tokyo, nous avons réussi à marquer des points grâce à notre bonne stratégie, je suis donc assez confiant quant à mes possibilités de marquer des gros points. »

La pluie va-t-elle arriver ? Quel pilote va éclabousser de son talent la Principauté ? Pour le savoir, il faut suivre avec attention le 7e Monaco E-Prix. Coup d’envoi prévu à 07:30 ce samedi pour le début des Essais Libres 1 !

Départ du 7e Monaco E-Prix, 8e manche du Championnat du Monde ABB FIA de Formula E, samedi à 15h03 CET

Vos billets : www.monaco-eprix.com

Tenue de gala pour DS Penske au Monaco E-Prix 2024

Quoi de mieux que la Principauté pour revêtir ses habits de lumière ? L’équipe DS Penske qui concourt dans la Saison 10 du Championnat du Monde ABB FIA de Formule E a décidé de se parer d’une livrée très spéciale pour le Monaco E-Prix 2024, et espère la faire rayonner en première sur la ligne d’arrivée.

S’il y a un bien un circuit que DS Penske connaît, c’est celui du Monaco E-Prix. Sur le circuit long de 3.337 km, l’équipe DS Penske s’est imposée par deux fois, notamment en 2019 avec Jean-Éric Vergne. Vainqueur avec Mercedes-EQ en 2022, Stoffel Vandoorne dorénavant coéquipier de celui qui porte le sobriquet de « JEV » est aussi un spécialiste du circuit mythique.

Il ne fait nul doute que le décor de la somptueuse Principauté permet aux écuries du Championnat du Monde ABB FIA de Formule E de se mettre en valeur. Et c’est pour cette raison que l’équipe DS Penske avec la DS E-TENSE FE23 va rouler avec une livrée spéciale. Son nom est évocateur : « Grand Gala ».

À l’accoutumée, l’écurie DS Penske va sur les circuits du monde entier avec une livrée majoritairement Or avec une touche de noir. Afin de faire un « clin d’œil aux soirées glamour de Monaco » selon les mots de Eugenio Franzetti, le directeur de DS Performance, la monoplace de l’écurie – actuellement 5e du Championnat constructeurs – change. Elle roulera donc samedi 27 avril 2024 avec une voiture arborant un coloris à dominante noire avec quelques pointes dorées.

Espérons que cette livrée portera chance à l’écurie de Versailles. Celle-ci est à la recherche de sa première victoire depuis celle de Jean-Éric Vergne lors du Hyderabad E-Prix, le 11 février 2023. Le Français occupe actuellement la 6e place du classement pilotes de la Saison 10 de la Formule E et Stoffel Vandoorne pointe au 11e rang.

Départ du 7e Monaco E-Prix, 8e manche du Championnat du Monde ABB FIA de Formula E, samedi à 15h03 CET

Vos billets : www.monaco-eprix.com

La GEN3 Evo dévoilée en marge du Monaco E-Prix

Elle sera le visage de la saison 11 de la Formule E. Le modèle de la nouvelle Formula E GEN3 Evo a été révélé jeudi 25 avril lors d’une cérémonie organisée à la Collection de Voitures de S.A.S. le Prince de Monaco en marge du Monaco E-Prix 2024, 8e manche de la saison 10 du Championnat du Monde ABB FIA de Formula E.

Rapidité, efficacité et fiabilité. Trois maîtres-mots qui caractérisent la GEN3 Evo, modèle de Formule E qui est amené à rouler la saison prochaine. Dévoilée juste avant le début des hostilités en Principauté, cette version évolutive de la GEN 3 – celle qui court lors de la saison 10 du Championnat du Monde ABB FIA de Formula E – est très prometteuse.

Fruit d’un travail conjoint entre la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) et l’organisation de la Formule E, la GEN3 Evo est ni plus ni moins la monoplace FIA la plus rapide du monde ! Pour preuve, elle atteint la barre du 0 à 100 km/h en 1.86 secondes ! C’est 30% plus rapide qu’une Formule 1 actuelle. De quoi satisfaire le vainqueur du Monaco E-Prix 2019, Jean-Éric Vergne : « Je pense que la Formule E comprend que nous avons besoin de plus de vitesse. Nous devrions aller plus vite et c’est une belle façon d’avancer. » Même constat pour Cyril Blais, Team Principal du Maserati MSG Racing, écurie qui joue à domicile ce week-end en Principauté. « La FIA est à l’écoute des retours de l’équipe. La voiture est belle et moins sensible à la traînée. Le 0 à 60 km/h va être génial. Les voitures électriques sont très rapides même si nous économisons de l’énergie. C’est une bonne vitrine technologique de ce que la Formule E peut faire. »

Du point de vue du chronomètre, elle est ainsi capable d’effectuer un tour du circuit de Monaco 2 secondes plus rapidement que sa prédécesseuse. La Formule E estime d’ailleurs à 2% le gain en performance par rapport à la génération de GEN3 actuelle. Également, la vitesse maximale de la GEN3 Evo sera de 322 km/h. Ian James, manager de l’équipe NEOM McLaren Formula E Team est enthousiaste : « Le travail réalisé [entre la FIA et la Formule E] permet à l’ensemble d’atteindre son plein potentiel. Cela va améliorer les courses. Je pense que c’est une énorme opportunité »

Ces innovations sont rendues possibles par une transmission intégrale. Cette dernière sera utilisable pendant les qualifications, les départs et lorsque l’Attack-Mode sera déployé. Le freinage régénératif ainsi que des améliorations du point de vue du logiciel de course ont également été apportées.

Côtés pneumatiques, les pneus Hankook qu’elle chaussera permettront une augmentation d’adhérence estimée jusqu’à 10%. Outre les performances, la GEN3 Evo se distingue par un aspect visuel et aérodynamique encore plus travaillé. Elle dispose aussi d’un aileron avant plus fin.

Les premiers tours de roue de la GEN3 Evo doivent avoir lieu lors de la saison 11 de la Formule E. Mais avant de se tourner vers le futur, le public pourra apprécier le présent et voir 22 monoplaces de Formule E rouler à toute vitesse dans la Principauté samedi 27 avril 2024 !

Départ du 7e Monaco E-Prix, 8e manche du Championnat du Monde ABB FIA de Formula E, samedi à 15h03 CET

Vos billets : www.monaco-eprix.com

7e Monaco E-Prix : casting de rêve, suspense assuré !

Les monoplaces électriques de nouvelle génération, déjà vues l’an dernier, reviennent à Monaco pour une 8e manche du Championnat du monde ABB FIA de Formula E qui promet beaucoup : tous les anciens vainqueurs de l’épreuve sont au rendez-vous et la lutte en tête du championnat est plus indécise que jamais, avec deux co-leaders de haut niveau, Pascal Wehrlein et Jake Dennis, le champion en titre.

Sébastien Buemi, Jean-Éric Vergne, Antonio Felix Da Costa, Stoffel Vandoorne et Nick Cassidy, ils sont cinq à s’être partagé les victoires 100% électriques en Principauté, depuis la toute première édition en 2015. Ils n’ont qu’une envie : récidiver ou ajouter une ligne prestigieuse de plus à leur palmarès déjà conséquent. Ce sera peut-être samedi sur le coup de 16h00, après un festival de dépassements et de coups de théâtre, comme souvent sur le Circuit de Monaco.

Jugez plutôt : l’édition 2023 a permis aux spectateurs, sur place ou devant leur télévision, d’assister à 116 dépassements, jusqu’à ce que Nick Cassidy, passé cet hiver chez Jaguar TCS Racing, ne rafle la mise alors qu’il était parti de la 9e place sur la grille. Quant à Jean-Eric Vergne, il avait lui aussi réussi une remontée somptueuse, de la 22e à la 7e place, pour finir dans les points. Cette année encore, Cassidy et « JEV », son surnom officiel, font partie des favoris, mais ils ne sont pas les seuls, à en juger par les résultats de ce début de saison très animé.

Six vainqueurs en sept manches…

En 7 manches disputées depuis le début de l’année 2024, il y a eu six vainqueurs différents : Wehrlein d’abord, car le pilote TAG Heuer Porsche s’est imposé à Mexico et a ouvert la saison en beauté, sa cinquième en Formula E. Puis Jake Dennis (Andretti), le champion en titre, a brillé sous les sunlights de Diriyah, en Arabie Saoudite, et obtenu, avec 13 secondes d’avance, la sixième victoire de sa carrière dans la série la plus innovante de tout le sport automobile mondial.

Le lendemain, c’est le nouveau pilote du Jaguar TCS Racing, Nick Cassidy, qui sur la même piste s’est imposé pour la première fois dans sa nouvelle équipe. Et tout le monde s’est retrouvé au Brésil, à São Paulo, où un quatrième pilote, Sam Bird, a remporté une victoire historique : la toute première de l’écurie NEOM McLaren en Formula E. Le Britannique n’avait plus gagné depuis le New York E-Prix en 2021, disputant 37 courses sans en gagner aucune.

Maserati gagne à Tokyo, Nissan en Italie…

Pour la première visite de la Formula E à Tokyo, et pour que le scénario soit parfait, la monoplace placée en pointe, au départ, portait les couleurs d’une marque japonaise : Nissan, grâce à Oliver Rowland, monté sur le podium au Brésil et auteur d’une superbe pole position dans les rues de Tokyo. Une preuve de plus que cette 10e saison de Formula E est encore plus ouverte et excitante que les précédentes, grâce aussi aux voitures de la GEN3 apparues l’an dernier.

Nissan et Rowland n’ont pas gagné au Japon, car Maximilian Günther (Maserati MSG Racing) s’est finalement imposé en terre nippone, au bout d’une course à suspense. Mais Rowland s’est vengé dès la course suivante, à Misano (Italie), en héritant d’une victoire sur tapis vert dans la 6e manche de la saison, suite à la disqualification d’Antonio Felix da Costa, l’autre pilote TAG Heuer Porsche, à cause d’un problème technique (ressort de pédale d’accélérateur non-conforme).

Deux courses étaient d’ailleurs organisées à Misano et lors de la 7e manche, le lendemain de la disqualification du Portugais, son coéquipier chez TAG Heuer Porsche, Pascal Wehrlein, a vengé en beauté la firme de Stuttgart en devenant le premier pilote à gagner deux fois en 2024. Il arrive donc en Principauté en co-leader du Championnat du monde, avec 89 points, et donc à égalité parfaite avec le champion en titre, Jake Dennis.

Mais rien n’est joué, loin de là, car à mi-saison le peloton de chasse est particulièrement motivé : à commencer par Oliver Rowland (80 points) et Nick Cassidy (76), suivis de près par Maximilian Günther (63), Jean-Eric Vergne (53) et Mitch Evans (52). Faites vos jeux !

Départ du 7e Monaco E-Prix, 8e manche du Championnat du Monde ABB FIA de Formula E, samedi à 15h03 CET

Vos billets : www.monaco-eprix.com

La Formule E fait cap sur la Principauté !

Après un week-end à Misano plein de rebondissements, le Championnat du Monde ABB FIA de Formule E met les voiles désormais sur Monaco, pour une étape incontournable de la saison. Tour d’horizon de ce qu’il vous attend.

La 7e édition du Monaco E-Prix approche désormais à grands pas ! Au programme de cette journée 100% sport automobile : séances d’essais libres, qualifications, course et de nombreuses animations pour les spectateurs.

Suspense sportif

Réputé pour ses nombreux dépassements, le Monaco E-Prix réserve chaque année un spectacle haletant dans les rues emblématiques de Monaco ! L’ensemble des vainqueurs de l’épreuve seront au départ de cette 7e édition (Sébastien Buemi, Jean-Éric Vergne, Antonio Felix Da Costa, Stoffel Vandoorne, Nick Cassidy).

À la mi-saison, la lutte pour le titre s’intensifie. En têtes du classement général après 7 courses, Pascal Wehrlein et Jake Dennis sont à ex-aequo (89 points chacun). Le tenant du titre en Principauté, Nick Cassidy, figure à la 4e place du général. Le suspense est ainsi de mise pour triompher sur le Circuit de Monaco cette année.

Ne passez pas à côté de l’Allianz Fan Village !

Situé Quai Antoine 1er, cet espace accessible gratuitement et ouvert le samedi 27 avril (9h-21h), offre une variété d’activités pour toute la famille !

Vous pourrez notamment vous confronter dans la Gaming Arena aux simulateurs E-Sports Formule E, au Pit Stop Challenge ou encore à des tests réaction « BATAK ». Retrouvez également un atelier fabrication de trophées en carton durable, pour les plus jeunes.

Cette année, l’Allianz Fan Village vous permet d’être au plus proche de l’action, avec notamment une séance Questions/Réponses avec les pilotes. Sur scène, concerts, DJ set ou encore spectacle de cascadeurs BMX vous attendent. Il y en aura pour tous les goûts !

Enfin, la fameuse monoplace GEN3 sera cette année exposée au public sur la Place d’Armes de Monaco du jeudi 25 au samedi 27 avril (9h-18h).

Les jeunes femmes à l’honneur

L’opération FIA Girls on Track s’invite sur le Circuit de Monaco, le temps d’une journée. Si vous avez entre 12 à 18 ans, vous pouvez encore candidater pour participer le vendredi 26 avril 2024, à cette initiative 100% féminine.

L’objectif étant de plonger les participantes, dans l’atmosphère unique, passionnante et électrisante de la Formula E. Une série d’activités, de découvertes et de conférences sont ainsi prévues pour les adolescentes.

Inscription :

fiaformulae-updates.com

 

Ne tardez pas à prendre vos billets :

  • À partir de 30€
  • Gratuit pour les – de 16 ans accompagnés d’un adulte

Comment réserver ?

– En ligne :

monaco-eprix.com

– En Billetterie Officielle : 44 Rue Grimaldi – 98000 Monaco

 

Pour toute information, nos équipes se tiennent à votre disposition : ticketing@monaco-eprix.com / + 377 93 15 26 24

L’expérience FIA Girls on Track s’invite au Monaco E-Prix 2024

Dans le cadre de la Saison 10 du Championnat du Monde ABB FIA de Formule E, une initiative 100% féminine se tiendra à la veille de cette 7e édition du Monaco E-Prix, en Principauté, pour célébrer et encourager la participation des femmes dans le sport automobile.

Passionnées de sport automobile ? Curieuses de découvrir l’univers et les coulisses de la Formula E ? Vous êtes âgées de 12 à 18 ans ?

Candidatez dès à présent pour participer le vendredi 26 avril 2024 à l’opération FIA Girls on Track. Une journée mémorable s’annonce, où les participantes seront plongées au cœur de l’atmosphère unique, passionnante et électrisante de la Formule E.

Au programme de cette journée, une série d’activités, de découvertes et de conférences, depuis l’Allianz Fan Village et la Pitlane. Les adolescentes pourront ainsi explorer les dessous de l’organisation du Monaco E-Prix 2024 et approcher les personnalités de la discipline.

Une occasion idéale pour les jeunes passionnées de sport automobile, désireuses d’approfondir leurs connaissances sur le sujet, de faire leurs premiers pas dans l’univers exclusif de la Formule E.

Informations utiles

Pour qui ? Les filles âgées de 12 à 18 ans

Quand ? Le vendredi 26 avril 2024, matin et après-midi

Où ? Boulevard Albert 1er – Monaco Circuit

Cette initiative s’inscrit dans un mouvement global visant à encourager la diversité et l’inclusion dans le sport automobile. En donnant aux jeunes filles l’opportunité de découvrir de près le fonctionnement de la Formule E, l’expérience FIA Girls on Track aspire à inspirer la prochaine génération de femmes pilotes, ingénieures, et leaders dans ce domaine passionnant.

Comment participer ?

Inscription

© Francois Asal

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM
Suivez-nous