Événements à venir :

6e E-Rallye Monte-Carlo – du 26 au 30 octobre 2022 – Découvrir l’épreuve

6e E-Rallye Monte-Carlo – du 26 au 30 octobre 2022 – Découvrir l’épreuve

Menu
5e Monaco E-Prix
30 avril 2022
Archives
Partenaires

Evans met Jaguar en pole position !

Les Qualifications du 5e Monaco E-Prix ont tenu toutes leurs promesses, samedi en fin de matinée. La plupart des meilleurs pilotes se sont d’ailleurs qualifiés pour le tableau final, dans un Top 8 en duels dignes de l’Open de tennis au Monte-Carlo Country Club.

 

Dans le Groupe A, Stoffel Vandoorne (Mercedes-EQ), Pascal Wehrlein (TAG Heuer Porsche), Jean-Eric Vergne (DS Techeetah) et Lucas di Grassi (Venturi) sont passés haut la main, alors que Sebastien Buemi (Nissan), qui a tapé à la chicane de la sortie du tunnel, et Edoardo Mortara (Venturi), sont passés à la trappe.

Quelques minutes plus tard, dans le Groupe B, Mitch Evans (Jaguar), Nyck de Vries (Mercedes-EQ), Andre Lotterer (Porsche) et Robin Frijns (Envision) ont gagné leur place dans le Top 8 mais il y a eu quelques dégâts : Antonio Félix Da Costa (DS Techeetah) et Jake Dennis (Andretti), qui a tapé à Sainte Dévote, ont été éliminés, tout comme Oliver Rowland (Mahindra). De quoi assurer des quarts de finale à sensations, entre la plupart des candidats au titre mondial, alors que nous n’en sommes qu’à la 6e manche de cette Saison 8 acharnée.

Vandoorne a d’abord battu Frijns, seul pilote avec Lotterer à s’être qualifié pour toutes les phases de duels depuis le début de saison, puis ce fut au tour de Wehrlein de se distinguer face à Lotterer, au terme d’un duel fratricide entre pilotes TAG Heuer Porsche. Le choc de ces quarts de finale opposait JEV, le seul et unique double champion de Formule E, à de Vries, le champion du monde sortant. Le leader du championnat s’est imposé de justesse, avec en ligne de mire une demi-finale contre Evans, vainqueur de di Grassi, un autre ancien champion de Formule E.

La surprise relative est venue des demi-finales, car Wehrlein, le vainqueur au Mexique, avec sa Porsche, a battu Vandoorne, dans sa Mercedes, puis Evans, auteur d’un somptueux coup double à Rome (2 victoires), a écarté de sa route Vergne, qui partira donc sur la deuxième ligne à 15h00 avec comme objectif minimum le podium, voire plus si les circonstances de course lui sourient.

Restait la finale de ces qualifications à disputer, sur un seul tour de 3,337 km, avec batteries chargées à bloc, et le public n’a pas été déçu par cet apéritif haut de gamme : la pole a été arrachée par Evans, le Néo-Zélandais de chez Jaguar, avec en prime le nouveau record de la piste en FE (1:29.839), en étant le premier pilote à passer sous la barre des 1:30 au tour. 

C’est sa première pole position en Formule E depuis Santiago du Chili en janvier 2020. Le pilote Jaguar était ravi de l’aubaine quand il a réagi à chaud devant les caméras du Championnat ABB FIA de Formule E. La pole à Monaco, en général, c’est un heureux présage : sur les quatre précédentes éditions du seul et unique E-Prix « Made in Monaco », le poleman a toujours gagné. C’était souvent de justesse, avec moins d’une demi-seconde d’avance sur le deuxième, au terme d’une course à rebondissements. Suspense garanti donc. Rendez-vous à 15h00 !

 

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM