Événements à venir :

Rallye Monte-Carlo 2025 : Découvrez le parcours       –       E-Rallye Monte-Carlo 2024 : Prenez date !       –       Billetterie Officielle : Soyez informés de l’ouverture des ventes 2025       –       Formula 1 Grand Prix de Monaco 2024 : Revivez cette 81e édition

Rallye Monte-Carlo 2025 : Découvrez le parcours       –       E-Rallye Monte-Carlo 2024 : Prenez date !       –       Billetterie Officielle : Soyez informés de l’ouverture des ventes 2025       –       Formula 1 Grand Prix de Monaco 2024 : Revivez cette 81e édition

Menu

Jake Hughes met McLaren en pole position

C’est une surprise mais un résultat mérité pour l’écurie NEOM McLaren: le jour du couronnement du nouveau roi Charles III, l’Anglais Jake Hughes, qui dispute sa première saison en Formule Electrique, partira en pole position pour la deuxième fois de la saison, samedi à 15h03 locales, pour le 6e Monaco E-Prix. Après un dernier rebondissement, puisque son adversaire en finale des Duels, le Français Sacha Fenestraz (Nissan), a vu son chrono de la finale effacé: il avait utilisé trop de puissance !

Ces qualifications à suspense avaient, jusqu’à la finale, été dominées par Fenestraz, 23 ans seulement, qui lui aussi débute en Formule Electrique. Il partira quand même en première ligne, aux côtés de Jake Hughes, à 15h03, car seul son temps de la finale a été effacé. Il s’était d’abord sorti d’un Groupe A très relevé, dont Stoffel Vandoorne et Jean-Eric Vergne, les deux pilotes DS Penske, ont été éliminés, tout comme le leader du championnat, Pascal Wehrlein (TAG Heuer Porsche). Un Groupe A dominé par son coéquipier chez Nissan, Norman Nato, et dont le Top 4 a été complété par Dan Ticktum (NIO333) et Mitch Evans (Jaguar TCS), le poleman de l’édition 2022.

Le Groupe B a lui aussi été très animé, conclu par un Top 4 composé de deux pilotes Maserati MSG, Maximilian Günther et Edoardo Mortara, un pilote NEOM McLaren, Jake Hughes, et de Sergio Sette Camara dans l’autre voiture engagée par NIO333. Les Duels ont pu commencer et les quarts de finale s’annonçaient palpitants : Fenestraz a dominé Ticktum, puis Nato l’a rejoint en demi-finale en battant Evans. Dans l’autre moitié de tableau, Hughes a battu une Maserati, celle de Mortara, et l’autre, celle de Günther, a perdu sur la piste mais bénéficié ensuite de l’effacement du chrono de Sette Camara.

Deux Nissan étaient donc qualifiées pour les demi-finales et Fenestraz a battu Nato dans la première, avec la manière : un chrono de 1:28.773 pour le jeune Franco-Argentin, premier pilote à passer sous la barre des 1:29 ce samedi, avec le nouveau record du Circuit de Monaco dans une monoplace électrique. Et une deuxième pole position après celle du Cap, lors de la Course 5, le jour où il avait posté la plus grande vitesse moyenne de toute l’histoire de la Formule E, sur un tour.

Puis Günther n’a rien pu faire dans l’autre demi-finale contre Hughes, auteur d’un chrono de 1:28.942. La finale a ensuite été remportée par Fenestraz, car Hughes a fait un petit écart, lourd de conséquences, à la chicane du port, perdant quelques précieux dixièmes. Puis le Français a perdu le bénéfice de sa performance, pour avoir utilisé trop de puissance électrique dans le dernier duel, au delà des 350 kW autorisés par le règlement. Il se consolera avec une place en première ligne, samedi à 15h03 CET, aux côtés du poleman Jake Hughes.

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM
Suivez-nous