Événements à venir :

6e E-Rallye Monte-Carlo : L’or pour Pastor / Gazzola      -     91e Rallye Monte-Carlo – du 16 au 22 janvier 2023 –  Découvrez le programme      -     25e Rallye Monte-Carlo Historique – du 24 janvier au 1er février 2023 –  Les inscriptions sont ouvertes

6e E-Rallye Monte-Carlo : L’or pour Pastor / Gazzola      -     91e Rallye Monte-Carlo – du 16 au 22 janvier 2023 –  Découvrez le programme      -     25e Rallye Monte-Carlo Historique – du 24 janvier au 1er février 2023 –  Les inscriptions sont ouvertes

Menu
13e Grand Prix de Monaco Historique
13 - 15 mai 2022
NFT
Archives
Partenaires

Leclerc-Ickx, la parade intemporelle

La démonstration était annoncée dans le programme du 13e Grand Prix de Monaco Historique, mais la teneur de l’événement avait été gardée secrète.

La présence dans le paddock de Jacky Ickx durant tout le week-end, ainsi que la visite de Charles Leclerc ce dimanche auraient dû mettre la puce à l’oreille aux spectateurs. Pour le plus grand plaisir des passionnés de belles mécaniques, les deux pilotes, le Belge au palmarès XXL et le Monégasque de la Scuderia, ont offert un véritable voyage dans le temps, pendant quelques minutes, à la mi-journée, alors que le soleil revenait sur le port de Monaco.

Leclerc a pris en mains la Ferrari 312B3 (ex-Niki Lauda) engagée dans la Série E pour Claudia Hürtgen, par l’écurie Methusalem. En 1974, cette monoplace avait triomphé en Espagne et aux Pays-Bas, permettant ainsi à l’Autrichien de remporter ses deux premières victoires en F1, puis à Clay Regazzoni de gagner en Allemagne et à la Scuderia de se classer deuxième du championnat constructeurs, derrière McLaren.

« Quand j’avais quatre ans, on jouait avec des petites voitures dans l’appartement d’un ami, c’est mon premier souvenir du Grand Prix de Monaco« , a confié Charles Leclerc après ce tour d’honneur un peu spécial. « Je prenais ces rues en bus pour aller à l’école quand j’étais petit et j’ai toujours rêvé de gagner cette course. C’est vraiment exceptionnel de voir toutes ces vieilles voitures aujourd’hui, au Grand Prix de Monaco Historique, ça fait plaisir et c’est beau à voir« .

De son côté, Ickx s’est remémoré quelques bons souvenirs au volant de sa 312B2, inscrite dans la Série D et confiée ce week-end à Jürgen Boden. Avec cette voiture, le Belge était monté sur la deuxième marche du podium en Principauté en 1971, avant de s’imposer au Pays-Bas et en Allemagne plus tard dans la saison.

La démonstration a duré une dizaine de minutes, les moteurs Ferrari ont vrombi et les spectateurs ont vibré. Puis Leclerc et Ickx ont posé pour la photo officielle sur la grille de départ. Un cliché pour l’histoire, avec Charles et Jacky, dignes représentants de deux générations de pilotes, à cinquante ans d’écart, pour le plus grand plaisir des nombreux photographes.

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM