Événements à venir :

Grand Prix de Monaco Historique 2024 : Présentation   –   Billetterie Officielle : Réservez vos billets dès maintenant

Grand Prix de Monaco Historique 2024 : Présentation   –   Billetterie Officielle : Réservez vos billets dès maintenant

Menu

Première espagnole, Conde-Sergnese s’imposent devant Guerrini-Prusak !

La logique a été parfaitement respectée au bout d’un 7e E-Rallye Monte-Carlo intense de bout en bout : les deux premiers de l’ecoRally Cup 2022, qui portaient donc les numéros 1 et 2 sur leurs Kia E-Niro, terminent en tête du classement général officiel publié dimanche à midi par l’Automobile Club de Monaco (ACM) : les Espagnols Eneko Conde et Lukas Sergnese s’imposent, devant l’Italien Guido Guerrini et le Polonais Artur Prusak, soit deux équipages très expérimentés qui ont parfaitement négocié les nombreuses embûches de cette édition 2023.

A cause des risques d’inondations dans les vallées de l’arrière-pays niçois, ce 7e E-Rallye Monte-Carlo a été amputé de deux spéciales de régularité (SR7 et SR8 vendredi matin), mais cela n’a rien changé au résultat final. Le duo espagnol était plus fort, il était toujours aux avant-postes et il a clôturé sa semaine en beauté, par une victoire (SR14) et une 2e place (SR15) lors de la dernière étape qui a emmené 58 concurrents samedi soir jusqu’au col de Turini où tout avait commencé, mercredi après-midi.

« Je suis très heureux de remporter ce rallye, c’est un rêve pour tous les pilotes du monde. C’est très spécial pour nous de gagner ici à Monte-Carlo. C’était une course très dure, très longue, et il fallait rester très calme, car une erreur était toujours possible, dans toutes les spéciales. La nuit du Turini, c’est très particulier, et mon copilote a été très efficace. Je veux remercier toute mon équipe pour ce résultat. Quand nous sommes arrivés ici, c’était pour gagner, pour réaliser notre rêve », a réagi Eneko Conde.

« C’était très différent cette année, avec le parcours secret (jusqu’à une heure du départ, chaque jour). J’aime beaucoup cette formule, on a bien préparé nos spéciales, on s’est beaucoup parlé dans la voiture, mais on était un peu stressés. Les points gagnés ici vont nous permettre d’arriver à la dernière manche du championnat avec une vraie chance de remporter à nouveau l’ecoRally Cup, comme l’an dernier. Il n’y a plus que trois candidats pour le titre », a ajouté Lukas Sergnese.

Derrière ce doublé Kia, les places d’honneur ont fait l’objet d’une bagarre de tous les instants et c’est un équipage belge qui monte sur la troisième marche du podium : Bernard Heine et Valérie Piette, dans leur ID3 engagée par le Belgian VW Club. Un résultat amplement mérité pour eux, car ils ont remporté deux spéciales, et une belle récompense pour la Belgique qui a marqué de son empreinte cette 7e édition : cinq victoires en spéciales, dont deux pour le tandem Heine-Piette, deux autres pour Eric Cunin et Alexandre Peeters, dans une autre VW ID3 alignée par Rent Speed Racing, et une pour l’ID4 GTX de Jean-François Devillers et Eric Chapa, du Belgian VW Club aussi.

Au bilan chiffré des 19 marques représentées dans ce 7e E-Rallye Monte-Carlo, Volkswagen se taille donc la part du lion, avec 5 victoires en spéciales, devant Kia et Tesla (3), Nissan et Hyundai, une seule victoire chacune. Et dans le Top 10 final du classement général, on compte 4 voitures de la marque allemande, 2 Kia et 2 Tesla, une Nissan et une Hyundai, soit 5 marques automobiles représentées sur les 19 constructeurs qui avaient engagé 36 modèles différents.

C’était encore un très beau rallye, non-bruyant et non-polluant, dans l’histoire des événements innovants organisés depuis plus d’un siècle par l’Automobile Club de Monaco. Grâce aussi au soutien de plusieurs partenaires fidèles et à l’aide de nombreux bénévoles qui n’ont pas compté leurs heures pour faire de ce 7e E-Rallye Monte-Carlo un succès total. Vivement la 8e édition, fin 2024 !

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM
Suivez-nous