Événements à venir :

E-Rallye Monte-Carlo 2023 : Présentation de l’épreuve   –   Rallye Monte-Carlo Historique 2024 : Rendez-vous du 31/01 au 07/02 2024   –   Rallye Monte-Carlo WRC 2024 : Découvrez le Parcours

E-Rallye Monte-Carlo 2023 : Présentation de l’épreuve   –   Rallye Monte-Carlo Historique 2024 : Rendez-vous du 31/01 au 07/02 2024   –   Rallye Monte-Carlo WRC 2024 : Découvrez le Parcours

Menu

Record E-storique !

19 constructeurs automobiles, 36 modèles représentant au total 60 participants de 15 nationalités, tel est l’impressionnant constat que l’on peut faire à la lecture de la liste des engagés de cette 7e édition de cette version 100% électrique du Rallye Monte-Carlo. Un niveau d’engagement sans précédent qui l’inscrit comme l’épreuve internationale de référence de la Bridgestone FIA ecoRally Cup 2023 !

Cet engouement vient aujourd’hui récompenser les efforts conséquents du Comité d’Organisation de l’Automobile Club de Monaco (ACM) en matière de mobilité électrique, conjugués sans relâche depuis la création du tout premier Rallye Monte-Carlo des Véhicules Électriques. « A l’occasion de ce 7e opus « zéro émission » du Rallye Monte-Carlo, l’innovation revient dans la lignée de l’esprit prôné dès la création de l’épreuve en 1995. Pour cette édition 2023, nous avons décidé d’un changement de terre d’accueil, afin que le E-Rallye Monte-Carlo reprenne ses quartiers d’automne en Principauté de Monaco. Cette centralisation de l’épreuve en terre monégasque permet d’offrir à nos concurrents une carte postale symbolique et de prestige, et de pouvoir profiter de la destination pendant 5 jours… », insiste Jacques Rossi, Président de la Commission des Energies Nouvelles et Electriques de l’ACM.

8e manche du calendrier de la Bridgestone FIA ecoRally Cup 2023, le E-Rallye Monte-Carlo 2023 promet donc de se distinguer par son cocktail sans équivalent de modernité, de prestige et d’intensité. « Cette 7e édition sera l’occasion pour les concurrents, en plus de parcourir les routes de l’arrière-pays sur près de 1000 kilomètres, de s’offrir une excursion en Italie, à Dolceacqua plus précisément. Un clin d’œil souhaité par notre Comité d’Organisation pour célébrer le jumelage entre la commune italienne et Monaco, qui sera solennellement conclu le 3 novembre prochain. Soit cinq siècles jour pour jour après la prestation de serment de fidélité des syndics de Dolceacqua à Augustin Grimaldi, seigneur de Monaco. L’itinéraire est en revanche gardé secret pour la toute première fois depuis la création de l’épreuve, mais celui-ci n’échappera pas aux passages dans des lieux mythiques de l’histoire du Monte-Carlo. Routes que devraient apprécier les 60 équipages engagés et notamment les deux têtes d’affiche de cette édition 2023, Stefano Modena (Ex-pilote de F1 – 70 GP disputés – 3e du Grand Prix de Monaco 1989) et Bruno Thiry (Champion d’Europe des Rallyes 2003)», conclut Eric Barrabino, Commissaire Général de l’ACM.

Situées en plein cœur du Carré d’Or, les Terrasses du Soleil accueilleront le Parc Fermé, centre névralgique du Rallye au pied du prestigieux Casino de Monte-Carlo. Enfin, il n’y aura plus lieu d’organiser un parc de recharge spécifique : la capacité d’accueil et de développement qu’offre Monaco On, avec 334 bornes en service dans les parkings publics et sur la voirie, permettra aux concurrents de recharger leurs véhicules dans les délais imposés par l’organisation…

Téléchargez la liste des engagés

Disparition

C’est avec regret et tristesse que nous avons appris la disparition de notre ami Gilles Gard, concurrent historique du #ERallyeMonteCarlo. Le lotois était avant tout un homme au grand cœur et dont le goût pour l’aventure aura marqué les épreuves du Sport Automobile francophone. Nos pensées émues et condoléances attristées à sa famille et à ses proches.

Le Corps des Commissaires recrute !

A l’occasion du week-end “FIA Volunteers” (22-24 septembre), mettant en lumière le travail des bénévoles impliqués dans l’organisation de toutes les épreuves du Sport Automobile mondial, le Corps des Commissaires de l’Automobile Club de Monaco ouvre sa campagne de recrutement !

Dans le but de découvrir de nouveaux talents et de renouveler ses équipes de Commissaires, l’organe de bénévoles de l’ACM propose ainsi aux passionné(e)s de Sport Automobile, qui répondent aux différents critères de sélection, de tenter leur chance afin de participer au bon déroulement des épreuves « circuit » et « rallyes » organisées par l’Automobile Club de Monaco. 

Vous êtes intéressés ? Ne tardez plus ! La période de candidature débute dès maintenant ! *

Comment devenir Commissaire ?

Votre candidature sera étudiée par les équipes du Commandement et vous serez recontactés par email début mars 2024. En cas d’avis favorable, les retenus seront conviés à une Réunion de Présentation obligatoire le jeudi 7 mars 2024, 19h30, à l’ACM. Le Stage de Formation et d’Initiation se tiendra les samedi 23 et dimanche 24 mars 2024 au chapiteau de Fontvieille à Monaco.

Pour tous renseignements complémentaires, merci de contacter le Secrétariat du Corps des Commissaires au : (+377) 93 15 26 16 ou au (+377) 93 15 26 40 / commissaires@acm.mc

* Fin de la période de candidature (15 décembre 2023)

Le compte à rebours est lancé !

A quatre mois de la 92e édition du Rallye Automobile Monte-Carlo, le Comité d’Organisation dévoile ce vendredi l’affiche officielle de l’évènement. Les futurs concurrents peuvent également d’ores et déjà retrouver le Guide du Rallye !

Dans le respect de la tradition de l’épreuve, l’accent est de mise sur la voiture tenante du titre, la Toyota Yaris GR Rally 1 de Sébastien Ogier et Vincent Landais, dans un décor montagneux aux couleurs de la Principauté, symboles de ce chapitre 2024. 

Avec 14 cols à franchir tout au long des 17 spéciales réparties sur 5 départements français, le tracé de cette manche inaugurale du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA 2024 (WRC) est remonté en latitude – et donc en altitude – pour espérer un parcours encore plus enneigé qu’au cours des précédentes éditions.

C’est aussi l’occasion pour le Comité d’Organisation de publier le Guide du Rallye 1, à télécharger dans Espace Concurrents > Documents Officiels. Un document qui permettra aux futurs concurrents de préparer au mieux leur participation à cette 92e édition. 

Retrouvez ci-dessous le calendrier des prochaines publications : 

· Mercredi 22 novembre 2023 : Publication du Règlement Particulier – Ouverture des engagements

· Vendredi 22 décembre 2023 : Publication du Guide du Rallye 2, du Road Book et des cartes – Clôture des engagements

· Lundi 18 décembre 2023 : Date limite de commande des pneumatiques et du carburant

· Lundi 8 janvier 2024 : Publication de la liste des engagés & Date limite pour l’inscription des voitures ouvreuses

Rendez-vous du 22 au 28 janvier 2024 pour vivre cette 92e édition du Rallye Automobile Monte-Carlo.

Des hommages attendus…

A la suite du franc succès rencontré lors de la précédente édition, le Comité d’organisation et de sélection de l’Automobile Club de Monaco (ACM) a décidé de conserver, sans aucune modification, les 8 séries et classes respectives en vigueur pour 2024. Avec en point d’orgue des hommages et anniversaires attendus lors de véritables courses dans le cadre authentique et majestueux du circuit de la Principauté. Ainsi, plusieurs pages de l’Histoire de la course automobile devraient être tournées durant cette 14e édition du Grand Prix de Monaco Historique. Flash-back idyllique, par décennies depuis 1924, sur les voitures et pilotes qui devraient être à l’honneur en 2024 !

– Il y a 100 ans (1924) était dévoilée, à Lyon, l’iconique Bugatti 35, victorieuse en version à compresseur des deux premiers Grand Prix de Monaco en 1929 et 1930. Pour rappel, l’Automobile Club de Monaco avait organisé en 1984 une course de Bugatti, pour justement célébrer le 60e anniversaire de la 35.

– Il y a 90 ans (1934) apparaissaient les monoplaces Mercedes victorieuses des trois derniers Grand Prix de Monaco d’avant-guerre, en 1935, 1936 et 1937. Apparaissait également en 1934, sur les circuits, la marque ERA (victorieuse en 1936 de la première Coupe du Prince Rainier, en monopolisant le podium. ERA était encore sur la grille de départ en 1950 pour le 1er Grand Prix de Monaco comptant pour le tout nouveau Championnat du Monde de Formule 1.

– Il y a 70 ans (1954), Mercedes était encore en haut de l’affiche, avec l’apparition de la W196 qui écrasa la scène des Grand Prix en 1954 et 1955, Juan-Manuel Fangio décrochant des titres de Champion du Monde ces deux mêmes années. Toujours en 1954, l’apparition de la Maserati 250F ne laissa personne indifférent. Les voitures italiennes furent présentes à Monaco de 1955 à 1959, remportant deux victoires en Principauté : en 1956 grâce à Juan-Manuel Fangio, encore lui, et en 1957 avec Stirling Moss au volant.

– Il y a 60 ans (1964), John Surtees, déjà multiple Champion du Monde de Moto, l’est devenu aussi en Formule 1 avec Ferrari. L’Anglais a été présent sans interruption au départ du Grand Prix de Monaco de 1960 à 71, soit 12 participations. Plus tard, Surtees est devenu une marque et un constructeur à part entière dans la discipline, ses monoplaces participant au Grand Prix de Monaco entre 1971 et 1978.

– Il y a 50 ans (1974), l’éphémère marque Hesketh débarqua dans la discipline-reine. Le jeune Lord Thomas Alexander Fermor-Hesketh et son pilote James Hunt apportèrent à la F1 une image glamour en phase avec celle de la Principauté. C’était aussi l’année de la révélation de l’ingénieur Harvey Postlethwaite qui a non seulement conçu la première Hesketh, mais aussi la Wolf WR1 qui remporta trois Grands Prix lors de sa toute première saison en 1977. Dont le GP de Monaco avec au volant l’expérimenté Jody Scheckter.

– Il y a 40 ans enfin (1984), le talent déjà avéré d’Ayrton Senna, avec sa modeste Toleman Hart, éclata au grand jour lors de sa 2e place sous la pluie, derrière Alain Prost, lors du 5e Grand Prix de sa carrière, disputé sous des trombes d’eau à Monaco…

Tradition respectée…

Le 26e Rallye Monte-Carlo Historique se distingue à nouveau par la diversité et l’authenticité de son parcours, à commencer par les retours de Glasgow et Milan comme villes de départ. Une épreuve 2024 que le Comité d’Organisation de l’Automobile Club de Monaco a souhaitée toujours aussi séduisante, avec toujours au programme des spéciales de régularité (SR) ayant fait les grandes heures de l’épreuve ! Ils vont être encore nombreux à se bagarrer pour la victoire finale, pour succéder à Claudio Enz et Cristina Seeberger, vainqueurs de l’édition précédente sur Lancia Fulvia 1.3 S de 1970.

Trois jours seulement après l’arrivée du 92e Rallye Automobile Monte-Carlo, les concurrents autorisés à prendre le départ de cette 26e édition du Rallye Monte-Carlo Historique devront faire face à un parcours tout aussi sélectif. Comme à son habitude, la déclinaison Historique est réservée aux voitures ayant participé aux Rallyes Automobiles Monte-Carlo entre 1911 et 1983.

Le coup d’envoi de cette édition 2024 sera donné le mercredi 31 janvier, avec le départ du premier parcours de concentration depuis Glasgow. Suivront le jeudi 1er février ceux de Bad Hombourg, Reims et Milan. Avec pour destination commune la Principauté de Monaco. Un point de ralliement que les premiers concurrents atteindront le vendredi 2 février dans l’après-midi.

Les premières hostilités chronométrées sont programmées dès le lendemain, samedi 3 février, pour l’Etape de Classement, entre Monaco (départ du 1er concurrent à partir de 07h00) et Valence, préfecture de la Drôme, une nouvelle fois Ville-étape. Avec quatre spéciales à disputer, autant dire que cette première vraie journée de course ne sera pas de tout repos. En guise de hors d’oeuvre pour les concurrents, la magnifique épreuve de « Soleilhas – Castellane / SR 1 / 9h50 », qui surplombe dans sa partie finale le lac de Chaudanne, avant d’enchainer avec « Chaudon-Norante – Digne-les-Bains / SR 2 / 11h05 » et son redoutable Col de Corobin (1211 m). Place ensuite au contrôle horaire de mi-journée, également organisé dans la ville préfecture des Alpes-de-Haute-Provence qui attend toute la caravane place du Tampinet à partir de 11h55. La remontée drômoise passera ensuite par « Ventavon – Chabestan / SR 3 / 13h15 », avec notamment le franchissement du col de Faye (922 m), puis par le massif du Vercors avec au menu « La Cîme du Mas – Col Gaudissart / SR 4 / 15h45 » et son atypique Col de l’Écharasson (1146 m). Un dernier contrôle horaire est prévu à Saint-Jean-en-Royans à 16h35, afin de réguler les concurrents attendus au Champ de Mars à Valence à partir de 17h35.

Direction les terres ardéchoises le dimanche 4 février à 08h00 pour la 1ere partie de l’Etape Commune. Les concurrents devront rejoindre Privas pour un contrôle Horaire (9h00) avant de débuter avec « Lyas – Pourchères / SR 5 / 09h20 » qui n’a plus été pratiquée depuis les années 1990. Une épreuve suivie ensuite sur le routier de la traditionnelle halte devant la Remise chère à la famille Jouanny qui célèbre ses 60 ans avec un tout nouvel asphalte rouge et blanc pour accueillir les concurrents. Suivra une version rarissime du légendaire Burzet, « Freyssenet – Saint-Martial / SR 6 / 10h40 ».

La pause de la mi-journée est programmée à partir de 12h10, place du marché à Saint-Agrève, où une dégustation de produits régionaux permet toujours à l’ensemble des concurrents et accompagnants de passer un agréable moment avant d’enchainer avec la classique boucle de « Saint-Bonnet-le-Froid / SR 7 / 12h45 » puis « Lalouvesc – Labatie-d’Andaure / SR 8 / 13h45 ». Le retour sur Valence (16h20) est une nouvelle fois précédé de la traditionnelle escale populaire et festive du quai Farconnet à Tournon-sur-Rhône à partir de 15h30.

Direction les massifs du Diois et des Baronnies le lundi 5 février à 08h00, pour la 2e partie de l’Etape Commune. Au programme de cette grande journée, d’abord « Valdrôme – La Piarre / SR 9 / 10h10 » via le Col de Carabes (1261 m), frontière naturelle entre les départements de la Drôme et des Hautes-Alpes puis « Laborel – Montauban-sur-l’Ouvèze / SR 10 / 11h25 » avec notamment le Col de Perty (1302 m) à franchir. L’arrêt de mi-journée est programmé à Buis les Baronnies à 12h40 avant que les concurrents n’enchaînent avec « Sainte-Jalle – Rémuzat / SR 11 / 13h15 », via le Col de Soubeyrand (987 m) et enfin « Recoubeau-Jansac – Pennes-le-Sec / SR 12 / 14h40 » et son bien connu Col de Pennes (1040 m). La dernière halte du jour avant le retour sur Valence (16h50) aura pour théâtre la Place du Champ de Mars à Crest avec un contrôle horaire à partir de 15h55.

Mardi 6 février, le départ de Valence est programmé à 07h00. Cette 3e et dernière partie de l’Etape Commune débute par la réputée « Saint-Nazaire-le-Désert – La-Motte-Chalancon / SR 13 / 08h35 ». La suite pour les concurrents encore en course passe par « Roussieux – Laborel / SR 14 / 09h50 » avec l’enchainement des Cols de Reychasset (1052 m) et de Pierre-Vesce (1013 m) et enfin, pour en terminer avec cette redescente vers la Principauté de Monaco, l’épreuve de « Collongues – Col de Saint-Raphaël / SR 15 / 13h35 ». L’entrée en Parc Fermé à Monaco est prévue à 16h10.

Le départ de l’Etape Finale, programmée dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 février, aura lieu à Monaco à partir de 21h00. Avec au menu de cette dernière nuit deux monuments de la légende du rallye monégasque, « Sospel – Col de Turini / SR 16 / 22h15 », dont l’arrivée sera jugée au sommet, comme lors des éditions récentes en WRC, et « La Cabanette – Col de Braus / SR 17 / 23h20 » avec l’enchainement des Cols de L’Orme (1000 m) et de l’Ablé (1149 m). Arrivée prévue sur le Port Hercule de Monaco aux alentours de 01h00.

Enfin, selon la tradition, la Soirée de Gala et de Remise des Prix se déroulera le mercredi 7 février au soir, dans la prestigieuse Salle des Etoiles au Monte-Carlo Sporting Club. (Smoking ou Tenue de soirée exigés).

Monaco, le 28 juillet 2023

 

NB : Kilométrages et horaires donnés à titre indicatif jusqu’à la publication officielle de l’itinéraire.

 

Retour vers les hauteurs !

Avec 14 cols à franchir tout au long des 17 spéciales réparties sur 5 départements français, le tracé de cette manche inaugurale du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA 2024 (WRC) est remonté en latitude – et donc en altitude – comme souhaité par le Comité d’Organisation de l’Automobile Club de Monaco (ACM) pour espérer un parcours encore plus enneigé qu’au cours des précédentes éditions.

Après deux journées et demie d’intenses reconnaissances, du lundi 22 janvier au mercredi 24 janvier, les concurrents autorisés à prendre le départ pourront enfin évoluer en réelles conditions de course à partir de 16h01, ce mercredi-là, durant la séance de mise au point (Shakedown – 3,35 km). Il s’agit du parcours introduit en 2017, qui emprunte la Route de la Garde à Gap, ville partenaire et déjà hôte de l’épreuve de 2014 à 2021.

Le départ officiel de cette 92e édition du Rallye Automobile Monte-Carlo sera donné le lendemain, jeudi 25 janvier à 16h52, depuis la désormais rituelle Place du Casino à Monaco. Au programme de cette première étape exclusivement nocturne, deux spéciales chronométrées d’un total de 46,01 kilomètres. Organisées dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes, les légendaires épreuves de « Thoard / Saint-Geniez » (ES 1 – 20,82 km – 20h35) et « Bayons / Bréziers » (ES 2 – 25,19 km – 21h58) seront d’entrée de jeu révélatrices pour les protagonistes du championnat.

Vendredi 26 janvier, direction l’Est de Gap, pour le deuxième jour de course, réparti sur deux départements (Alpes-de-Haute-Provence et Hautes-Alpes) pour un total de 106,10 kilomètres contre le chronomètre. Avec une boucle de trois épreuves spéciales à parcourir à deux reprises, composée de « Saint-Léger-les-Mélèzes / La Bâtie-Neuve » (ES 3/6 – 16,87 km – 09h06/14h53), « Champcella / Saint-Clément-sur-Durance » (ES 4/7 – 17,87 km – 10h34/16h21) et enfin « La Bréole / Selonnet » (ES 5/8 – 18,31 km – 12h02/17h49), autant dire que cette 2e étape sera un véritable condensé d’intensité !

Direction l’Ouest de Gap, le samedi 27 janvier pour le troisième jour de course, parcouru sur trois départements (Hautes-Alpes, Drôme et Isère) pour un total de 134,86 kilomètres chronométrés. Avec une boucle de trois épreuves spéciales très éloignées géographiquement, comme la veille, à affronter à deux reprises, ce sera certainement la journée la plus délicate à négocier pour les concurrents. Au programme, « Sigottier / Valdrôme » (ES 9/12 – 20,89 km – 08h35/14h05), « Les Nonières / Chichilianne » (ES 10/13 – 20,08 km – 09h53/15h23) et « Pellafol / Agnières-en-Dévoluy » (ES 11/14 – 26,46 km – 11h06/16h36). Les rebondissements ne devraient certainement pas manquer durant cette 3e étape.

En conclusion de l’épreuve, dimanche 28 janvier, trois chronos totalisant 51,65 kilomètres seront à arpenter entre Gap et Monaco. Une grande première pour cette étape finale où l’ultime explication aura lieu entre les secteurs chronométrés de « La Bréole / Selonnet » (ES 15 – 18,31 km – 07h04), puis « Digne-les-Bains / Chaudon-Norante » (ES 16 – 19,04 km – 08h35) et enfin « La Bollène-Vésubie / Col de Turini » (ES 17 – 14,30 km – 12h15) qui fera office de Power Stage. La remise des prix se déroulera sur la Place du Casino à partir de 16h15

Kilométrages et horaires donnés à titre indicatif jusqu’à la publication officielle de l’itinéraire.

 

 

Rallye Historique : Soyez nombreux !

Quelques jours seulement après la clôture du Rallye Monte-Carlo WRC, place à sa version historique.

La 26e édition du Rallye Monte-Carlo Historique aura lieu du mercredi 31 janvier au mercredi  7 février 2024.

Découvrez d’ores et déjà les différentes villes de départ : Reims – Bad Homburg – Glasgow – Milan.

Restez connectés pour découvrir le parcours détaillé prochainement.

 

Revivez l’édition 2023 :

 

Monaco E-Prix : Prenez date !

Inscrite au calendrier du Championnat depuis son lancement en 2015, le Monaco E-Prix sera de retour pour une 7e édition, qui se tiendra le samedi 27 avril 2024.

Les monoplaces de 3e génération offriront à nouveau un grand spectacle dans les rues de la Principauté, à l’occasion de la 10e saison du Championnat du Monde ABB FIA Formula E.

Au programme : séances d’essais libres, qualifications, course, démonstration en piste, animations à l’Allianz Fan Village… Une journée intense et sportive vous attend !

Sébastien Buemi, Jean-Éric Vergne, Antonio Felix Da Costa, Stoffel Vandoorne : de grands noms ont déjà inscrit leurs noms au palmarès. Qui succèdera au dernier vainqueur en date, Nick Cassidy ? Réponse au Printemps prochain…

En attendant, abonnez-vous dès à présent à nos newsletters pour recevoir les dernières actualités de la Billetterie Officielle.

Pour toutes informations, nos équipes se tiennent à votre disposition

Revivez l’édition 2023 :

Formula 1 : A vos agendas !

La 81e édition du Formula 1 Grand Prix de Monaco se tiendra du jeudi 23 au dimanche 26 mai 2024.

L’effervescence sera de mise en Principauté pour accueillir cette 8e manche du Championnat du Monde de Formule 1 2024 durant ces 4 jours. Les monoplaces de F1 ne seront pas les seules à animer les débats dans les rues de ce légendaire tracé puisque les séries annexes (F2 / F3 / Porsche Mobil 1 Supercup) seront également de la partie.

Plus que quelques semaines avant la mise en vente des billets. Abonnez-vous dès maintenant pour vous tenir informés des actualités et de l’ouverture de la Billetterie Officielle.

Pour toutes informations, nos équipes se tiennent à votre disposition

Revivez l’édition 2023 en vidéo :

À propos du Grand Prix de Monaco :

Le Grand Prix de Monaco de Formule 1 est considéré comme l’une des plus prestigieuses courses automobiles au monde, tout aussi reconnu que les 500 miles d’Indianapolis que les 24 Heures du Mans ou que le Rallye Monte-Carlo WRC.

Depuis sa création en 1929, pilotes et équipes ont toujours savouré le défi de piloter sur un circuit étroit dans les rues de la Principauté de Monaco, avec ses nombreux changements de relief, ses virages serrés et son célèbre tunnel. Il s’agit certainement d’un des circuits les plus exigeants du calendrier du Championnat du Monde de Formule 1, celui que les pilotes et équipes veulent gagner !

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM