Événements à venir :

Grand Prix de Monaco F1 : toutes les infos

Grand Prix de Monaco F1 : toutes les infos

Menu
13e Grand Prix de Monaco Historique
13 - 15 mai 2022
NFT
Archives
Partenaires

Claudia Hürtgen en pole de la Série A2

Surprise dans la Série A2 « Juan Manuel Fangio ». Alors qu’on s’attendait à voir Alex Birkenstock au volant de la Ferrari 246, c’est Claudia Hürtgen qui l’a remplacé au pied levé et qui a signé le meilleur temps (1:52.421) de ces qualifications pour s’assurer un départ en pole dimanche. Dans cette série, on s’attendait à une bataille Ferrari – Maserati, mais Tony Wood a mené sa Tec-Mec F415 de 1959 en deuxième position, à deux dixièmes de Mme Hürtgen, devant la Lotus 16 de Joaquin Folch-Rusinol.

Cette grande journée de qualifications, avec 8 séries au menu, avait été lancée par la Série B, baptisée « Graham Hill » et répartie en 3 classes. Mark Shaw, au volant d’une Lotus 21, et Joseph Colasacco, qui pilote la Ferrari 1512 de Lorenzo Bandini, se sont rendu coup pour cou, survolant leur catégorie et la monoplace au cheval cabré a finalement été la plus rapide en 1:47.631.

Dans la Série A1 « Louis Chiron », il a fallu attendre la toute fin de la séance qualificative pour voir Mark Gillies s’emparer de la pole position ! L’Américain a poussé sa ERA R3A de 1934 à la limite pour devancer sa petite soeur, la ERA R4A de 1935, pilotée par Nicholas Topliss. On attendait ces deux monoplaces en haut du classement ; c’est chose faite ! Rendez-vous dimanche pour le duel final.

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM