Événements à venir :

Billetterie Officielle : Réservez vos billets dès maintenant   –   Rallye Monte-Carlo WRC 2024 : Revivez l’édition 2024   –   Rallye Monte-Carlo Historique 2024 : Un grand millésime

Billetterie Officielle : Réservez vos billets dès maintenant   –   Rallye Monte-Carlo WRC 2024 : Revivez l’édition 2024   –   Rallye Monte-Carlo Historique 2024 : Un grand millésime

Menu

ES3 : Neuville le lève-tôt, Tänak dans le fossé

Après une courte nuit à Gap, les concurrents du 92e Rallye Monte-Carlo se sont élancés vendredi matin dans une spéciale glissante et piégeuse entre Saint-Léger-les-Mélèzes et La Bâtie-Neuve (ES3, 16,68 km). Les premiers lauriers du jour sont allés à Thierry Neuville (Hyundai), auteur de son premier temps scratch du rallye, et les premiers dégâts ont été pour trois membres du Top 8 : Tänak, Katsuta et Munster, tous partis à la faute dans le même virage.

Il fallait être bien réveillé ce matin du côté du Col de Moissière (1574 m), car la route était très glissante dans l’ES3. “Sur certaines portions de glace, il n’y avait pas d’adhérence du tout, donc j’ai fait très attention. Nous avons réglé notre problème d’hier soir, donc ça va mieux”, a expliqué Neuville au point stop de La Bâtie Neuve, après une longue descente bien plus sèche que la montée vers le col.

Vainqueur à Monaco en 2020, le Belge a fait mieux, de 5.3 secondes, que le leader du rallye, Elfyn Evans (Toyota), et le 3e chrono de cette ES3 a été signé par Sébastien Ogier, à 6.6 secondes de Neuville. “Ça allait, mais j’ai été plus gêné par la terre sur la route que par les plaques de verglas”, a dit le tenant du titre, bien réveillé mais très prudent sur ses terres natales. “J’ai fait attention, car les conditions de route étaient très changeantes”, a aussi reconnu Evans, bien conscient du nombre de points à prendre dans cette manche d’ouverture du WRC 2024, lui qui a parfois tendance à gâcher des opportunités.

Tänak, Katsuta et Munster piégés

Trois pilotes se sont fait piéger au même endroit, en prenant trop large dans une longue courbe à droite, dans la forêt, où la couche de glace était mince mais très efficace. Partis en pneus tendres, ils se sont tous retrouvés dans le fossé, plus ou moins profondément. Et les spectateurs sont intervenus pour les sortir de ce mauvais pas, une fois la lumière verte allumée sur leur voiture pour éviter une électrocution.

Ott Tänak, le champion du monde 2019, qui a pris jeudi son 150e départ en WRC (19 victoires, 46 podiums, 356 temps scratch, dont la moitié avec son copilote Martin Jarveoja), a perdu 41.9 secondes sur Neuville, et Grégoire Munster, le nouveau pilote M-Sport Ford, une grosse minute. Le plus gros débours a été pour Takamoto Katsuta, bien enfoncé dans le fossé, qui a perdu plus de cinq minutes. “C’est entièrement de ma faute”, a reconnu le Japonais de chez Toyota avant de repartir, bien harnaché, vers la descente ensoleillée de cette ES3.

Encore 5 spéciales au menu de ce vendredi et Adrien Fourmaux, le Français de chez M-Sport, a gagné une place au classement général. Il est 4e avant l’ES4, avec trois grosses secondes d’avance sur Tänak…

Classement ES 3

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM
Suivez-nous