Événements à venir :

6e E-Rallye Monte-Carlo : L’or pour Pastor / Gazzola      -     91e Rallye Monte-Carlo – du 16 au 22 janvier 2023 –  Découvrez le programme      -     25e Rallye Monte-Carlo Historique – du 24 janvier au 1er février 2023 –  Les inscriptions sont ouvertes

6e E-Rallye Monte-Carlo : L’or pour Pastor / Gazzola      -     91e Rallye Monte-Carlo – du 16 au 22 janvier 2023 –  Découvrez le programme      -     25e Rallye Monte-Carlo Historique – du 24 janvier au 1er février 2023 –  Les inscriptions sont ouvertes

Menu
90e Rallye Automobile Monte‑Carlo
17 - 23 janvier 2022
Partenaires

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /var/www/acm.mc/public_html/wp-content/themes/acm-2021/part/content-col-menu-gauche.php on line 175

Prise de température à la veille du Rallye Automobile Monte-Carlo

En fin d’après-midi, les pilotes avaient rendez-vous pour la traditionnelle conférence de presse d’avant-Rallye. Les conditions de route plutôt sèches et la nouvelle génération de voitures étaient notamment au cœur des discussions.   

Ça y est, nous y sommes ! Le 90e Rallye Automobile Monte-Carlo sera lancé demain à 18h45 depuis la Place du Casino. Et avant de se frotter aux deux premières spéciales concoctées par le comité d’organisation de l’Automobile Club de Monaco, les pilotes se sont présentés devant la presse. Après les R-GT, les WRC3 et les WRC2, Sébastien Ogier (Toyota Gazoo Racing WRT), Thierry Neuville (Hyundai Shell Mobis WRT) et Sébastien Loeb (M-Sport Ford WRT) ont joué le jeu des questions-réponses. Interrogé en premier, le Champion du monde en titre estime que « ce week-end, personne n’est vraiment prêt » ajoutant : « Peut-être que celui qui saura s’adapter plus vite que les autres fera la différence. » Il faut dire que les 11 concurrents engagés en WRC font face à une grande nouveauté puisque les voitures sont désormais des Rally1 hybrides. « Ce Rallye est plus ouvert que jamais. Les équipes ont toujours le sentiment qu’elles ne sont pas prêtes lorsqu’une nouvelle ère commence et elles aimeraient toujours plus de tests. Bien sûr, la voiture est différente d’avant et nous devons nous attendre à ce qu’elle soit un peu plus lente – même si par moments, nous avons ce coup de boost supplémentaire grâce à l’hybride – mais je suis à peu près sûr que cela s’améliorera rapidement », juge le Gapençais qui remettra sa victoire monégasque en jeu.

Nouveaux copilotes pour Loeb et Ogier  

De son côté, Thierry Neuville s’inquiète des journées du vendredi et du samedi, où il n’y aura pas d’assistance. « Ce sera long, j’espère que nous n’aurons pas besoin de trop jouer les mécaniciens et que nous pourrons en profiter. » Le Belge s’attend à des « conditions stables, bien plus sèches que ce [qu’il a] connu par le passé », c’est pourquoi il ne s’est pas testé sur la neige avec sa Hyundai i20 N. A propos de sa préparation, il ajoute : « Nous avons fait ce que nous pouvions, c’était un programme chargé, mais nous nous en sommes plutôt bien sortis et nous sommes aussi impatients que n’importe qui d’autre. » Dernier pilote questionné ce mercredi, Sébastien Loeb se remet de son Dakar, où il est allé chercher la deuxième place. Si le nonuple Champion du monde assure être suffisamment reposé pour le Rallye Automobile Monte-Carlo, il confie ne pas avoir le souvenir d’un Turini « aussi sec ». « Il n’y a pas de neige, même pas sur le bas-côté de la route ! C’est comme un rallye sur asphalte avec des pneus tendres. » Engagé avec Isabelle Galmiche, le pilote M-Sport révèle : « Si ce n’est avec Daniel [Elena], c’est la copilote avec laquelle j’ai le plus roulé. Elle connaît mes notes et je suis habitué à sa présence. C’est une passionnée, c’est mon amie et je savais qu’elle serait heureuse de m’accompagner. » Sébastien Ogier connaît lui aussi du changement dans le baquet de droite. Là aussi, pas de coup de poker, le dernier vainqueur du Rallye Automobile Monte-Carlo sait très bien avec qui il s’engage : « En y réfléchissant, Benjamin [Veillas] est le premier nom qui m’est venu à l’esprit. Bien sûr, la tâche est différente entre des essais ou une course. Il prend ses marques et je vois bien qu’il a un peu de pression sur les épaules donc j’essaie de le rassurer. La meilleure façon de faire le travail est de ne pas trop penser à cette pression. » 

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM