Événements à venir :

Grand Prix de Monaco Historique 2024 : Présentation   –   Billetterie Officielle : Réservez vos billets dès maintenant

Grand Prix de Monaco Historique 2024 : Présentation   –   Billetterie Officielle : Réservez vos billets dès maintenant

Menu

Thierry Neuville : 20e victoire, 30 points, carton plein !

Il l’a fait ! Thierry Neuville a dominé le 92e Rallye Monte-Carlo, remporté dimanche sa 20e victoire en WRC et empoché la totalité des 30 points prévus par le nouveau barème du Championnat du monde WRC dont il est désormais le favori pour 2024.

C’est une victoire à la régulière face à Sébastien Ogier (Toyota), la référence absolue du Monte-Carlo (9 victoires), qui signe aujourd’hui son 99e podium en WRC. Mais le Français était en deuil et il l’a dit à l’arrivée de la dernière épreuve spéciale : “C’était difficile de dire au revoir lundi à quelqu’un qui a été très important pour moi, qui a lancé ma carrière dans le sport auto et qui m’a acheté mon premier kart.”

En très grand champion, Ogier a quand même pris le départ, après avoir envisagé de déclarer forfait, mais il était bouleversé, toute la semaine. Son attitude, son comportement, ses performances (6 temps scratch vendredi et samedi), ont été autant d’hommages très forts, très discrets, à ce membre de sa famille soudainement disparu.

“C’était une belle bataille avec Thierry [Neuville]. Bien joué à lui, il a été très rapide ce week-end. Pour moi, c’était une semaine difficile. Une montagne russe d’émotions. J’ai vraiment eu beaucoup de mal vendredi”, a confié l’octuple champion du monde, dont toutes les émotions de jeune pilote sont remontées cette semaine, sur ses terres natales.

Doublé de Neuville en Principauté

Cela n’enlève rien au mérite de Neuville, qui s’impose pour la 2e fois en Principauté, après sa victoire de 2020, et prend le maximum de points prévus par le nouveau barème du championnat (30), car il a aussi été le meilleur dans la Power Stage. Sa Hyundai était l’arme absolue cette semaine, grâce aussi au nouveau directeur technique, François Xavier Demaison (ex-Citroën, VW et Williams F1).

Le Belge espère bien, au plus profond de lui-même, qu’elle va le rester toute la saison, pour l’aider à coiffer enfin cette couronne mondiale qui le fuit depuis ses débuts en WRC, en 2012. Il est déjà le leader du vainqueur de spéciales pour 2024, puisqu’il a signé 8 meilleurs temps dans ce rallye, contre 6 pour Ogier, 2 pour Evans et 1 pour Tänak.

“Je n’ai pas les mots. Ce week-end était tellement génial, je me suis senti tellement à l’aise. L’équipe au complet à fait un travail formidable et je pense que l’ensemble à très bien fonctionné. Nous avons besoin de continuer à travailler, mais nous sommes très heureux de remporter ce rallye”, a réagi Neuville, à chaud, avant de monter sur le podium du Col de Turini. Pour son copilote Martijn Wydaeghe, c’est une première victoire au Monte-Carlo, car il a remplacé Nicolas Gilsoul dans le baquet de droite.

Retour réussi pour Fourmaux

Le podium, derrière Neuville et Ogier, intouchables, est complété par Elfyn Evans (Toyota), le vice-champion du monde en titre, leader de jeudi soir à samedi matin. “Nous n’avons pas été assez rapides pour gagner ce week-end. Le potentiel était là mais nous n’avons pas fait ce qu’il fallait samedi après-midi. Sur cette spéciale, ça allait mais les pneus ont commencé à faiblir dans la montée [du Col de Turini]. C’est comme ça.”, a résumé le Gallois.

Les places d’honneur, dans le Top 5, ont été conquises par Ott Tänak (Hyundai), le champion du monde 2019, et Adrien Fourmaux (M-Sport Ford). “Nous sommes très heureux d’être à la fin de ce rallye, au sommet du Col de Turini. Nous devons toujours nous améliorer sur certains aspects mais pour un début de saison, c’est vraiment bien, donc je suis positif”, a expliqué Fourmaux, de retour dans la catégorie-reine (Rally1) après une saison de purgatoire en WRC2.

Rossel vainqueur in extremis en WRC2

En plus d’Ogier et Fourmaux, les couleurs du rallye français ont également été brillamment défendues par Yohan Rossel (Citroën), le champion WRC3 de 2021. Il remporte la catégorie WRC2 grâce à un temps scratch, net et sans bavure, dans le Col de Turini, alors qu’il n’était que 3e du classement dimanche matin en quittant le parc d’assistance de Gap.

C’était, une fois de plus, un Rallye Monte-Carlo mémorable sur plusieurs points. Notamment un point très important pour les organisateurs, l’Automobile Club de Monaco (ACM) : la sécurité des milliers de spectateurs, dans tous les départements traversés, grâce à la patience et au dévouement des dizaines de commissaires bénévoles de l’ACM. Comme pour Neuville et Ogier, la mission a été accomplie et réussie, de bout en bout.

Classement général

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM
Suivez-nous