Événements à venir :

91e Rallye Monte-Carlo :  Ogier / Landais, vainqueurs      -     25e Rallye Monte-Carlo Historique – du 24 janvier au 1er février 2023 –  La liste des engagés      -     La Boutique Officielle : Vos idées cadeaux pour Noël

91e Rallye Monte-Carlo :  Ogier / Landais, vainqueurs      -     25e Rallye Monte-Carlo Historique – du 24 janvier au 1er février 2023 –  La liste des engagés      -     La Boutique Officielle : Vos idées cadeaux pour Noël

Menu
91e Rallye Automobile Monte‑Carlo
16 - 22 janvier 2023
Live Classements / Résultats
Hospitalité
Archives
Partenaires

ES8 : Toyota encore devant, les autres derrière…

La 2e journée du 91e Rallye Monte-Carlo a été dominée de bout en bout par le Toyota Gazoo Racing et s’est conclue par un temps scratch du champion du monde en titre, le jeune Finlandais Kalle Rovanperä, dans l’ES8 (Briançonnet-Entrevaux, 14,55 km). Son premier de l’épreuve, après le premier aussi pour Elfyn Evans dans l’ES6 en début d’après-midi. Carton plein donc depuis le départ jeudi soir pour l’écurie japonaise qui n’a rien laissé à ses rivales, Hyundai Motorsport et M-Sport Ford.

« Je n’ai pas trop attaqué, j’ai juste essayé de faire une spéciale propre. Ma voiture semblait plus efficace que ce matin », a dit le plus jeune champion du monde de l’histoire du WRC, au point stop de l’ES8, là-même où Sébastien Loeb avait remporté l’édition 2022 devant Ogier, il y a un an. Il a ensuite enclenché la marche avant pour repartir vers Monaco avec un retard de 36 secondes sur son coéquipier français au classement général, et encore dix spéciales à négocier samedi et dimanche matin.

« Je suis très content, évidemment le risque de crevaison était plus élevé dans cette spéciale, donc j’y suis allé doucement. Je suis juste content de pouvoir ramener la voiture au parc d’assistance », a dit Ogier au même endroit. Il avait crevé un pneu dans cette spéciale l’an dernier, en pleine bagarre finale avec Loeb, offrant bien malgré lui une victoire historique à son grand rival.

Samedi matin, quand tout le monde repartira de Monaco pour les six spéciales de la troisième journée, Ogier aura aussi 37.9 secondes d’avance sur Thierry Neuville (Hyundai), 3e et sous la menace de deux autres « top drivers », Ott Tänak (M-Sport Ford), 4e à 54.2 secondes, et Elfyn Evans (Toyota), 5e à 1:02.3 après avoir été victime vendredi matin d’une crevaison qui a gâché tous ses efforts. Ca fait trois pilotes Toyota dans le Top 5, il reste plus de 175 km chronométrés. Faites vos jeux !

Restaurant « Le Club »
La Billetterie
La Boutique Officielle
Visites Virtuelles
Inscription aux actualités de L’ACM